COMMUNE RURALE DE KALABANCORO : Le maire RPM, Tiecoura H. Diarra, imposé par putsch s’avère nul et inutile

67
Les Communales de novembre 2016 ont fait monter le RPM au rang premier des partis. Mais, ce ne fut pas toujours de façon honnête et loyale. Le résultat ne peut être que catastrophique, chaotique et cauchemardesque. Début 2013, le RPM du soit disant Kankeletigui est mourant. Mais, les partis regroupés au sein du Front pour la Défense de la République (FDR), Adema et partisans de ATT en tête, puent très fort au nez des Maliens. IBK en profite et arrive à se hisser en finale de la Présidentielle 2013 face à Soumeila CISSÉ. L'International socialiste entre alors discrètement dans la danse pour le faire élire haut la main. Du coup, opportunisme oblige, le RPM rafle aussi la mise lors des législatives qui ont suivi: plus ou moins honnêtement. Par contre en 2016, les Maliens ont déjà le RPM et IBK en grippe. Mais, opportunisme, clientélisme et achats de conscience aidant, le RPM sort en tête. Mais cela ne lui suffit pas d'avoir des résultats sortis des urnes. Parti au pouvoir et pouvoir judiciaire phagocytés le RPM va arracher de force des sièges de conseillers perdus par les urnes, y compris chez ses amis de la Majorité. Issa Bocar BALLO, du Cnid FASO YIRIWA TON en est un échantillon représentatif. Maire sortant, BALLO sort vainqueur des urnes haut la main à Kalabancoro. Il est le Maire réélu loin devant tous les concurrents. Mais, le RPM ne l'accepte pas. Il est décidé à arracher la mairie des mains de son allié de la CMP (Convention des partis Politiques de la Majorité) le Cnid-FYT. Le RPM va se trouver des partis alliés et de la Majorité, comme l'Adama, et de l'opposition, comme le PRVM. Toutes les gammes des basses œuvres vont être utilisées contre le Maire élu Issa Bocar BALLO. A savoir fomenter des émeutes contre lui à la Mairie et à la maison, payer des " Loubards" pour le harceler et l’intimider, phagocyter quatre chefs de quartier qui ont adressé un courrier au PM qui ne tient pas la route et enfin engager des actions abusives et illégitimes au niveau de la justice. En fin de compte, c'est au niveau de la Cour suprême, qui s'est déculottée à cette occasion, que le RPM va réussir son putsch et imposer Tiecoura Hamadoun DIARRA comme Maire de la Commune. IBK a déçu le Mali, TIECOURA a déçu Kalabancoro Il n’est de secret de polichinelle le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, annoncé comme un éléphant il est arrivé avec un pied cassé. Il incarnait l’espoir, le bonheur et la réussite mais avec ses quatre ans de gestion chaotiquement chaotique il a déçu les Maliens. Tout comme IBK, le maire du parti présidentiel Tiecoura H. Diarra imposé par putsch commence à décevoir les populations de Kalabancoro. Depuis son arrivée orchestrée à la tête de la Mairie, il n’a posé aucun acte allant dans le sens du développement de la commune. Il suffit de faire un tour dans les différents quartiers et villages de la commune pour s’en rendre compte. Prenons côté route. Pour circuler dans les rues de Kalabancoro cela est un calvaire à cause du très mauvais état des routes. A cause de l’état de dégradation avancé des routes, les populations de Gouana sont coupées du reste de la commune et de la capitale. « Je me demande s’il existe réellement un maire dans la commune de Kalabancoro. Regarde seulement l’état de nos routes en cette saison de pluie alors que nous payons régulièrement nos impôts », s’indigne Lamine Diarra, un enseignant. Et le vendeur de boutique Issa Konaté de répliquer : « vu l’investissement que le nouveau maire, Tiecoura Hamadoun Diarra, a mis lors des communales, je suis persuadé qu’il ne pourra rien apporter pour notre bien-être. Ici à Gouana, nous souffrons d’un manque criard d’eau, d’électricité….». En tout cas, à moins d’un an de son investiture par putsch à la tête de la Mairie de la commune rurale de Kalabancoro, Tiécoura Hamadoun Diarra a de la peine à insuffler un nouveau dynamisme dans le développement de la commune. Dans notre prochaine parution, nous avancerons plus en détail les raisons qui font que le maire putschiste Diarra ne pourra rien apporter de potable pour la commune de Kalabancoro. La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here