Pour avoir refusé de se débarrasser de leur téléphone à l’entrée du Bureau d’un Ministre : Deux jeunes se font évacuer manu-militari

85
Ce n’est presque pas connu de tous, mais, cependant, pour des motifs d’ordre sécuritaire, il a été décidé à l’entrée de plusieurs départements ministériels que les visiteurs doivent se débarrasser de leurs téléphones portables. Cette mesure est en passe de devenir une condition sine qua non. Pour le présent cas, il se trouve que, ce jour là, nos deux jeunes hommes devraient participer à une audience de taille chez un Ministre. Une fois accès à la salle de l’audience, sur instruction du Ministre en question, il incombait au protocole et à la sécurité de faire le reste du travail puis l’installation des personnes. La suite de distribution de rafraichissement seront assurés par le protocole spécial du Ministre. C’est à cet instant précis, malheureusement, qu’un scandale a éclaté. Les jeunes hommes ont voulu savoir par leurs interlocuteurs qui sont les hommes de la sécurité, la raison du dépôt de leurs portables avant de s’exécuter. Du coup, la sécurité s’est enflammée et les a évacué de la salle. Au démarrage de l’audience, un témoin qui a assisté à la scène et qui par la suite s’est conformé aux consignes protocolaires et sécuritaires pour accéder à la salle, a fait part de l’incident au Ministre. Ce dernier a aussitôt répliqué. Il ordonna à ces mêmes hommes de la sécurité de faire en sorte que les jeunes évincés regagnent la salle d’audience avec à bord leurs téléphones portables. Blessée dans leur orgueil, ces jeunes refusent dans un premier temps d’y revenir. Mais, finalement, ils on cédé sur l’insistance du Ministre qui demande à sa sécurité de laisser passer outre le téléphone, les cameras si possible. Selon, lui, il n’y avait point de secret dans les débats. Et, peu après, le climat de paix et de calme a regagné la salle où s’est déroulé l’audience accordée par le Ministre. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here