Surveillance de la qualité des médicaments antipaludiques : Le LNS et son partenaire d’exécution font la Restitution des activités

Les Techniciens du Laboratoire National de la Santé (LNS) avec l’appui de son partenaire USAID/PIM à travers son programme d’exécution USP-PQM, ont procédé à l’organisation d’un atelier de Restitution sur les surveillances de la qualité des médicaments antipaludiques 2017. L’activité s’est déroulée à l’l’Hôtel Radisson Blu, le jeudi 14 septembre 2017, sous l’égide du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, en présence du Directeur du Laboratoire National de la Santé, Pr Bénoit Y. Koumaré et du Représentant de l’USAID, Dr Jules Mihigo et de plusieurs acteurs des structures concernées. La surveillance de la qualité des médicaments à travers le contrôle de qualité est l’une des missions essentielles du Laboratoire National de la Santé (LNS). En effet, elle vient en appui aux Autorités de la Réglementation Pharmaceutique. Trois interventions ont marqué la cérémonie d’ouverture suivie de deux présentations. Selon les Organisateurs, la propagation de produits pharmaceutiques contrefaits et de médicaments de qualité standard est une menace identifiée au niveau international et constitue un véritable danger pour la santé des populations. La mauvaise qualité des médicaments compromet les soins de santé et est malheureusement très répandue dans de nombreux pays et spécifiquement en Afrique, dans les pays en développement. Selon les évaluations, on estime le taux des médicaments contrefaits à 1% des ventes dans les pays développés et 10% voire 30% dans les pays en développement. Par ailleurs, le fonctionnement optimal des Laboratoires Nationaux de contrôle de qualité des médicaments dans nos pays est confronté à d’énormes difficultés dont l’acquisition, la maintenance et l’utilisation pratique des équipements de haute technicité. Souhaitant la bienvenue aux participants, le Directeur du Laboratoire National de la Santé, Pr Benoit Y. Koumaré, a expliqué que cet atelier est une restitution des Résultats des activités sur la surveillance de la qualité des médicaments antipaludiques. Il a ensuite fait savoir que le Laboratoire National de la Santé est une structure technique du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique qui a en charge de contrôler la qualité des  médicaments. Ce fut un plaisir renouvelé, pour le représentant de l’USAID, Dr Jules Mihigo, de retrouver tous ces acteurs de la santé afin d’échanger autour de résultats obtenus et des nouvelles perspectives d’accompagnements. L’USAID, indique Dr Jules, grâce à ses partenaires d’exécution comme PQM, SIAPS s’est investi depuis quelques années, dans le renforcement des capacités des structures de la santé telles que le LNS, la DPM, la PPM, Programmes Nationaux de Santé. «L’appui de USAID/PMI à travers son partenaire d’exécution PQM, date de 2009 et  consiste à renforcer le système d’assurance qualité des médicaments en apportant une assistance technique directe aux structures de la santé telles que le LNS, DPM et CNAM autour d’activités de contrôle, de formation et d’orientations», a-t-il expliqué. Cependant, l’USAID se réjouit de la réalisation de cette phase avec les antipaludiques et qui ne sera sans doute pas la dernière pour cette année 2017. Au nom du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, le Pr Benoit Y. Koumaré a procédé à la lecture du discours d’ouverture. Dans ses propos, Pr Benoit a fait savoir que l’apparition de produits pharmaceutique contrefaits et la propagation des médicaments de qualité sub-standard constituent aujourd’hui un fléau mondial et un danger sérieux pour l’atteinte des objectifs de santé. L’activité s’est inscrite dans le cadre d’un programme de surveillance en post marketing de la qualité des médicaments antipaludiques avec l’appui du Programme de la Qualité des médicaments essentiels de la Pharmacopée Américaine (USP-PQM) sous l’égide de l’USAID.

Drissa KEITA

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here