Electrification du Mali : Une priorité d’IBK en marche

80
Le PCA de l’Energie du Mali, Ibrahim Bocar Dagamaissa a étalé lundi les efforts faits dans la fourniture d’électricité, la réduction des charges d’exploitation et la qualité du service à la clientèle. Des avancées considérables ont été faites dans le cadre de la mise en œuvre du projet présidentiel pour l’électrification du pays. Malgré le contexte difficile pour le Mali, l’EDM-SA poursuit son développement et ses efforts pour soulager la population. L’assurance a été donnée lundi dernier par le PCA, Ibrahim Bocar Dagamaissa, à l’occasion du conseil d’administration. La rencontre des administrateurs a porté sur l’examen et l’arrêté des états financiers au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2016. Selon le PCA, malgré l’absence de mesures idoines pour faire face aux dépenses d’exploitation de plus en plus croissantes à cause de la progression de la demande, la société s’attend à une amélioration de l’exploitation avec la mise en œuvre de projets structurants dont plusieurs sont déjà en cours. Il s’agit des projets d’approvisionnement en énergie électrique avec des couts de revient moins onéreux. On note le projet d’interconnexion avec le Ghana via le Burkina Faso prévu pour 2019 dans le cadre du réseau Wapp, le projet d’interconnexion avec la Guinée prévu pour 2020, celui de l’aménagement hydroélectrique de Kèniè reprogrammé pour 2018 et celui de Gouina. « Nous poursuivons l’effort pour réduire les pertes techniques, l’assainissement de la gestion financière et comptable et nous renforçons la gestion commerciale et la lutte contre la fraude », a-t-il ajouté. L’autre point de satisfaction du PCA est la poursuite des efforts d’électrification du pays sous l’impulsion du département de l’Energie et de l’Eau. Ainsi, indique M. Dagamaissa, le nombre de localités urbaines et périurbaines électrifiées est passé de 53 en 2015 à 62 en 2016. D’ici décembre 2017, annonce-t-il, EDM aura électrifié 69 localités. Ce nombre atteindra 75 à l’horizon 2018. « Le nombre d’abonnés est passé de 400 690 en 2015 à 462 761 en 2016, soit une hausse de 15,5 % », révèle-t-il. Qui dit demande croissante, dit plus de coût de production. Les charges de l’EDM ne cessent de s’augmenter. Elles sont passées de 200 milliards de F CFA en 2015 à 223 milliards de F CFA en 2016, soit une augmentation de 11,5 %. Après avoir salué les administrateurs, le PCA a fait une mention spéciale au directeur général, à son équipe avant de saluer le soutien de l’État qui permet à la société de remplir ses obligations de service public. Abdoul K. Konaté Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here