Présidence de la Femafoot du 8 Octobre prochain : La main tendue de Mamoutou Touré dit Bavieux à Salaha Baby

Candidat à la présidence de la FEMAFOOT du 8 octobre prochain, Mamoutou Touré dit Bavieux et ses colistiers dont Kassoum Coulibaly dit «Yambox», Boubacar Karamoko Coulibaly, Sékou Diego Keita, Fatou Camara et Sidi Bekaye Magassa ont animé, hier lundi 2 octobre une conférence de presse, à la Maison de la presse pour expliquer le déroulement de sa campagne. En vue d’apaiser le climat, il a invité son adversaire, Salaha Baby à l’union. Après avoir sillonné les différentes ligues régionales auxquelles il a expliqué le contenu de son projet candidat à la présidence de la Fédération Malienne de Football, (FEMAFFOT), Mamoutou Touré dit Bavieux était hier lundi 3 octobre face à la presse. En compagnie des autres membres de son staff de campagne, il a donné plusieurs précisions. Dans une salle de conférence, l’on pouvait noter la présence des représentants de plusieurs clubs dont : le Stade Malien de Bamako, l’AS Réal, les Onze créateurs de Niaréla, le LCBA, le FC Badema de Lafiabougou, Magic Foot et Africa Foot ainsi que certains supporters des équipes nationales du Mali, qui ont fait le déplacement pour soutenir la candidature de Mamoutou Touré dit Bavieux. Sans s’attarder sur sa campagne proprement dite, le candidat dont le slogan est « Agir pour rebâtir » a tout au long de son discours tendu la main à son Salaha Baby. Interrogé sur la stratégie qu’il compte mettre en place pour réunir les acteurs du football, le candidat Mamoutou Touré dit Bavieux, a déclaré que le socle de son programme est la réconciliation. Et toutefois, s’il est élu le 8 octobre, sa première mission consistera à aller rencontrer les membres de la liste adverse, pour les inviter à leur rejoindre dans la gestion du football malien. Car selon lui, pour réussir au niveau de la Fédération, il faut asseoir une bonne équipe composée des représentants de tous les bords.. « Si nous sommes élus par la grâce de Dieu, nous allons entamer cette démarche en faveur de nos cadets, de nos aînés pour leur dire que le football est une entité. Pendant des années, nous avons accepté de cheminer ensemble. Il n’y a pas de raison aujourd’hui qu’on ne se retrouve pas autour de l’essentiel » a – t – il précisé. Toujours animé par son désir de mettre fin à la crise que traverse notre football, le candidat Mamoutou Touré Bavieux a également prévu d’organiser dès les premiers mois de l’élection d’organiser un grand forum dans lequel le monde sportif malien va se retrouver, pour faire preuve de cohésion. « Nous sommes tous les mêmes, fils de ce pays. Personne en réalité ne viendra de l’extérieur pour faire la Fédération à notre place. Nous sommes entre nous frères. Il faudrait que nous ayons cette vision. » a – t- il déclaré. Jouant un rôle prépondérant pour une sortie de crise, la presse a été sollicitée par le candidat Mamoutou Touré Bavieux. Qui a demandé aux hommes de média d’œuvrer dans ce sens pour permettre à notre football de sortir définitivement de cette crise. Une fois élu le 8 octobre prochain, le candidat d’ « Agir pour rebâtir » compte travailler avec tous les acteurs du football malien. « Si nous sommes très unis, un et indivisible, au bout de trois ans le Mali pourra remporter de trophée continental » a estimé, le candidat Mamoutou Touré Bavieux. Qui a conclu en précisant que « Vouloir faire le football sans Moussa Konaté est inadmissible ». Almihidi Touré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here