Bavieux, candidat à la Présidence de la FEMAFOOT: « je suis le candidat du mouvement sportif »

Mamoutou TOURE, plus connu sous le nom de «Bavieux», tête de liste et candidat à la présidence de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) était, hier lundi, face à la presse, à la Maison de la presse de Bamako. Une occasion pour le candidat de dévoiler des pans de son programme, axé en grande partie sur la réconciliation entre les acteurs du football, divisés depuis près de 4 ans. Le renouvellement tant attendu de l’instance nationale de la FEMAFOOT s’approche à grand pas. En prélude à l’événement, prévu le 8 octobre prochain, le candidat et tête de liste, Mamoutou TOURE dit « Bavieux » a animé une conférence de presse. Il avait à ses côtés ses colistiers et des responsables sportifs de notre pays qui soutiennent leur liste. Selon le candidat Mamoutou TOURE, avant même la validation de leur liste, ils ont rencontré plusieurs acteurs du football malien. Ces rencontres, a-t-il précisé, s’inscrivaient dans une dynamique de fusionner les deux groupes avec la mise en place d’un bureau consensuel. Pour lui, l’idée de la démarche consistait à apaiser la tension qui couve dans le monde du football malien et de permettre ainsi à tous les acteurs de souffler dans la même trompette. Après près de 6 rencontres, a déploré M. TOURE, il n’y pas eu possibilité de se mettre d’accord sur une liste consensuelle. «En réalité l’objectif qui nous animait était de faire le travail avec tout le monde. Nous voulions qu’entre nous et nos frères du groupe de Salah Baby que nous partons ensemble pour le combat de la réunification du monde du football malien. Mais hélas, il y a eu des gens qui ont décidé autrement », a regretté M. TOURE. Mais cet échec, selon le candidat Mamoutou TOURE, n’enlèvera en rien sa volonté d’aller vers l’autre camp, s’il est élu président de la FEMAFOOT au sortir des élections du 8 octobre prochain. Se tenant dans un contexte de vive tension entre acteurs de football malien, pour M. TOURE, le renouvellement du 8 octobre doit être l’occasion de réunifier tous les acteurs pour un nouveau départ de notre sport roi. En tout cas, s’il est élu président de la FEMAFOOT, il promet de tenir le forum de la réconciliation du football. « Si je suis élus président de la FEMAFOOT dès le 9 octobre je vais entamer le processus de la réconciliation avec tous les acteurs. On a tendu la main et on continuera à tendre la main. Il n’y a pas d’alternative au développement du football sans la paix et la réconciliation entre les acteurs », a-t-il déclaré. Aussi, a-t-il souligné, il n y a pas dans l’intérêt de notre football d’exclure d’autres responsables sportifs de la vie du football malien. En guise d’exemple, il a fait savoir qu’il est inadmissible aujourd’hui de diriger le football sans Moussa KONATE malgré qu’il soit l’un de ses adversaires. « Je dis à mon groupe que personne ne doit compter sur moi pour écarter Moussa KONATE. Tout comme M. KONATE, je suis convaincu que de l’autre côté, il y a des hommes très valables qui peuvent faire avancer le football de notre pays », a soutenu M. TOURE. Par ailleurs, le candidat Mamoutou TOURE a promis de faire le toilettage des textes qui régissent notre football. A son avis, les insuffisances et les lacunes des textes ont entretenu de nombreux différends. Selon le conférencier, il est soupçonné et taxé d’être le candidat du bureau sortant. Et M TOURE de répondre: « Je ne suis pas le candidat du bureau sortant encore moins de l’Etat. Je ne suis pas le candidat de Amadou DIAKITE ni de Issa Hayatou. Je suis le candidat du monde sportif malien », a-t-il martelé. Par Sikou BAH Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here