Contre la mauvaise gouvernance : Bientôt la création d’un Front International des Sociétés Civiles Panafricaines

En vue d’éradiquer les problèmes communs auxquels ils sont confrontés, à savoir la mal gouvernance, le tripatouillage des constitutions, le népotisme, le clientélisme, la corruption, une coalition des sociétés civiles africaines engagées sur la voie du développement socioéconomique de l’Afrique est en gestation sous le haut parrainage de l’artiste international TIKEN JAH FAKOLY. Le Front International des Sociétés Civiles Panafricaines (Fispa) comprendra le BIPREM-Fasoko du Mali, et une dizaine d’associations de la Société civile, engagées du Mali, ainsi que d’autres sociétés civiles africaines engagées de la Guinée, du Sénégal, et du Burkina Faso. Un document déposé à notre rédaction, donne un aperçu sur les missions de cette coalition : au-delà du politique, les problèmes peuvent être d’ordre social, économique, environnemental (cas des déchets toxiques déversés en République de Côte d’Ivoire), de santé publique avec une meilleure prise en charge des épidémies (prise en charge tardive et gestion calamiteuse du cas d’Ebola par exemple)… « Le regroupement de ces sociétés civiles engagées se dressera contre les tripatouilleurs de Constitution nationale qui doivent être considérés comme des putschistes et traités comme tels. Le débat autour du FCFA bénéficiera d’un espace commun pour s’exprimer », selon le document de la Coalition. Une invitation sera adressée à des Sociétés civiles engagées pour tenir bientôt les premières assises panafricaines à Bamako. Lesdites assises permettront au nouveau front qui sera mis en place de disposer d’un siège, de mettre en place un bureau avec une présidence annuelle tournante entre les responsables des sociétés civiles membres des différents pays, de trouver des mécanismes de financement pour assurer les charges fixes de fonctionnement, les rencontres internationales. ===== Communiqué de presse Sous le haut parrainage de l’artiste international TIKEN JAH FAKOLY, le BIPREM-Fasoko et d’autres sociétés civiles africaines engagées (Guinée, Sénégal, Burkina) organisent une grande conférence de presse inédite le samedi matin 07 octobre 2017 à 10h00 à la Pyramide du souvenir de Bamako. Rencontre panafricaine au cours de laquelle vous entendrez une déclaration jamais faite ni au Mali ni en Afrique. Le Biprem-Fasoko et une dizaine d’associations de la Société civile, engagées du Mali, Faso Dambéton, Antorola, Faso Kanu, Nko, Yèrèko… invitent la presse nationale et internationale ainsi que tous les citoyens maliens, à venir être des témoins oculaires de cette historique rencontre à la Pyramide du souvenir ce samedi 07 octobre 2017 à 10h00. Le président du Biprem-Fasoko Lacine Diawara, Directeur de publication du journal Option Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here