HONORABLE MOUSSA TIMBINE : « Les couilles molles » d’un député gueulard !

Il faudrait absolument vivre au Mali pour observer des phénomènes aussi hallucinants que la nomination d’individus effroyablement médiocres comme Moussa Timbiné à la vice-présidence d’une institution aussi sérieuse que l’Assemblée nationale. Ce profito-situationniste de dernière génération, développe un art incroyable pour fuir les débats. Bourse au Japon Pourtant, il est toujours le premier à lancer des invectives d’une grossièreté rare contre des détracteurs légitimes du pouvoir IBK qui, curieusement, le laissent persévérer dans une indigence morale qui n’honore en rien un régime déjà arrivé à son dernier virage. En effet, à l’occasion du 4e anniversaire de l’accession d’Ibrahim Boubacar Kéita aux commandes de la République, la chaine continentale, Africable Télévision, a organisé un débat où l’honorable Moussa Timbiné, 1er vice-président de l’Assemblée nationale, était invité face à des membres de l’opposition et de la société civile en vue de discuter du bilan de l’actuelle gouvernance. Mais, comme d’habitude, le jeune parlementaire n’a pas hésité à fuir la tribune, exactement comme beaucoup s’y attendaient. D’où, la grande déception de ceux face à qui le tonitruant député était censé défendre le bilan de son mentor après quatre bonnes années d’exercice du pouvoir. Sur quelle base le président IBK a pu avoir confiance en des individus sans aucune personnalité, ni réelle compétence et les placer au cœur de son système politique ? Comment IBK, dans sa sournoise et décevante stratégie de partage de gâteau, a-t-il pu insulter les Maliens à ce point ? Au vu de toutes ces combines nominatives à forte connotation népotiste et politicienne et qui n’ont su ouvrir au régime que le boulevard de toutes les anarchies, comment IBK compte-t-il véritablement démontrer son amour pour le pays, notamment dans sa prétention combien populiste de se dire ‘’fou du Mali’’ ? Pour en revenir au tristement célèbre Moussa Timbiné, l’homme n’avait pas hésité à traiter d’apatrides, de vulgaires ennemis du Mali tous ceux qui s’étaient légalement opposés au projet de loi référendaire initié par IBK sans pour autant avoir l’humilité de se faire excuser auprès du peuple. En fuyant le plateau télévisé d’Africable, comme ce fut antérieurement le cas de plusieurs débats radiophoniques, ce député donnait raison, pour la nième fois, aux détracteurs du régime sur le caractère profondément désastreux et hautement inexcusable du bilan d’IBK. Et pourtant, sa fonction de député devait lui permettre de songer à réduire un peu la souffrance de ces quelques électeurs qui ont voté pour lui. Hélas ! Notre cher dépité pardon député est comme parmi tant d’autres députés des figurants dans l’Assemblée nationale. Qui se souvient encore d’un ministre que Moussa Timbiné a interpellé sur une question relative à la vie de la nation ? Moussa sait-il réellement les missions réelles d’un député élu ? Il est difficile de répondre à l’affirmative à cause du comportement de Timbiné qui laisse à désirer. D’ailleurs, une source proche de l’hémicycle nous signale la création d’un réseau par l’honorable Timbiné. De quel genre de réseau s’agit-il ? Que fait réellement ce réseau ? Voila entre autres questions que votre hebdo tentera de répondre dans nos prochaines éditions. D.T Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here