Présidentielle 2018: une dame dans la course !

Elle s’appelle Mme Hawa Traoré, elle est la deuxième personnalité après Kalfa Sanogo de Sikasso, à se prononcer, et la première femme candidate déclarée à la course pour la colline du pouvoir. Bourse au Japon Elle, Mme Traoré, a choisi le jour de la fête nationale, la célébration de l’anniversaire de l’accession du Mali à la souveraineté nationale et internationale pour annoncer sa candidature à la magistrature suprême du pays, à partir de sa page Facebook. Les femmes seront bien au rendez-vous, l’année prochaine, pour la conquête de Koulouba, comme ce fut le cas en 2007. Depuis les réseaux sociaux, la Malienne basée en France a annoncé sa candidature à la succession du président Ibrahim Boubacar Keita. « Mes cher (es) ami (es) et compatriotes, à l’occasion de la fête de l’indépendance du Mali, le 22 septembre 2017, devant vous, je vous annonce ma candidature à l’élection présidentielle 2018 au Mali, pour les Maliennes et les Maliens, pour l’intérêt et le bonheur commun de chaque Malien et un Mali stable », peut-on lire sur sa page Facebook. La future candidate à la présidentielle appelle les observateurs de la politique malienne et ses acteurs à « ne pas la sous-estimer » sachant qu’elle est pour le moment méconnue. « Celle qui semble évoluer en tant qu’indépendante a appelé à de la retenue afin de ne pas la considérer comme une figurante », a-t-elle déclaré. Sa candidature se justifie, selon elle, par la mauvaise gouvernance du Mali qu’elle attribue « aux hommes incompétents ». La candidate à la présidentielle de 2018, Hawa Traoré, fustige également la gent masculine, sur sa page Facebook, qu’elle accuse d’avoir conduit le Mali « au bas de l’échelle pour incompétence durant plus de vingt-ans au pouvoir avec une démocratie locale en porte à faux avec la valeur africaine ». Naturellement, son ambition doit être de rebâtir un Mali nouveau. Rappelant ainsi que le pouvoir est divin, elle appelle à voter en sa faveur afin de mener le Mali véritablement dans le concert des nations. Cette déclaration de Hawa Traoré est la deuxième du genre après celle du maire de Sikasso. Sa descente dans l’arène pourrait éventuellement motiver d’autres ladies à franchir le pas. Après cette déclaration de candidature, Mme Hawa Traoré a invité la France à libérer le territoire malien. « L’œil d’une mère est fait pour l’innocence ; son âme amante est un présent du ciel. Votez pour la femme qui refuse que la jeunesse africaine ne prenne plus le chemin de l’Occident, particulièrement la jeunesse malienne, ensemble nous ferons l’honneur de nos ancêtres les fiers hommes et femmes du Mali. Le Mali est une république indépendante et souveraine, la France n’a cas libérer le territoire du Mali avant le règne du pouvoir de la femme debout en 2018 pour les intérêts de ses dignes filles et fils ». Par Sidi Dao Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here