Ziyara 2017 des Soufis à Ségou: El Hadj Cheick Soufi Bilal Diallo et ses proches prient pour le Mali

Du 16 aux 17 septembre 2017, s’est tenue à Ségou la 3èmeédition de la Ziyara des Soufis chez Adja Bamata Traoré mère du guide Soufi Bilal. C’était sous l’égide du guide spirituel El Hadj Cheick Soufi Bilal Diallo, des adeptes et sympathisants du soufisme. M Seydou Traoré, maire délégué de Hamdallaye A, a représenté le parrain de l’évènement qui n’était autre qu’Adama Sangaré, maire du district de Bamako. L’objet de ce grand rendez-vous était de rendre hommage et reconnaissance aux grands parents des soufis, notamment Adja Bamata Traoré et Cheick Ali Diallo, respectivement mère et père du guide spirituel, avec la présence des personnalités, des sympathisants venus des capitales régionales et diverses localités de l’intérieur du Mali. L’évènement a été marqué par une série d’activités. D’abord, la visite de courtoisie dans la famille de Cheick Mansour Haïdara. La délégation du guide spirituel a été accueillie par le fils de l’illustre disparu, Mohamed Hachim Haïdara. Cette activité symbolique a été suivie d’une Ziyara au cimetière de Ségou où reposent des personnes valeureuses. On peut citer le grand homme de Dieu Cheick Mounir Mahi Haidara, guide spirituel de la Tarquiat « Tidjaniya », qui a avait son amour pour le Mali et son attachement pour le retour définitif de la paix dans notre pays. Par ailleurs, les visiteurs se sont sacrifiés au rituel pour se prosterner devant le mausolée du maître Guidjo Almamy. Humaniste, Cheick Mohamed Almamy Maïga dit «Guidjo Almamy» (du nom de son village) était l’un des plus vénérés et avait tout d’un saint. Ce dernier qui d’ailleurs a été reconnu comme un saint qui a passé sa vie à renforcer l’islam. Une séance de lecture du Saint Coran a suivi le dimanche accompagné de prières et de bénédictions. En plus, Cheick Soufi Bilal a expliqué le sens de la Ziyara qui, selon lui, est une pratique qui concerne les vivants et les défunts dont on demande leurs bénédictions. Selon lui, le respect vient de la famille, celui qui ne parvient pas à respecter ses parents, ne peut guère le faire pour les autres. Autres faits marquants, une séance de démonstration d’arts martiaux a tenu en haleine l’assistance, au cours de laquelle Me Boubacar Coulibaly, coordinateur des ressortissants de Ségou et pratiquants d’arts martiaux à Bamako, a salué l’initiative du guide spirituel avant de le remercier pour tout ce qu’il a fait pour le rayonnement de la discipline sportive dans la cité des Balanzans. Aux termes de la rencontre, Cheick Soufi Bilal a vivement remercié le parrain Adama Sangaré pour son engagement dans la promotion de l’islam et son soutien à la communauté des soufis. Pour le Mali, Il a formulé des bénédictions pour un climat de paix et de stabilité au pays. D.Kéita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here