La COMADDH et ses partenaires sensibilisent des députés pour l’adoption du projet de loi sur la promotion et la protection des défenseurs des droits humains

La salle de conférence de la commission loi de l’Assemblée Nationale du Mali a abrité, le 5 Octobre 2017, un atelier de plaidoyer pour le vote du projet de loi de promotion et de protection des défenseurs des droits de l’Homme. Cet atelier était placé sous la président de l’honorable Zoumana N’Tji Doumbia Président de la commission loi. Plusieurs organisation de défense des droits de l’homme ont également pris part à cet atelier d’échange sur le vote du projet de loi sur la protection des défenseurs des droits de l’homme. Cette rencontre d’une journée a été organisée par la COMADDH, RDDH et AFLED avec un accompagnement financier et technique de Front Line defender, le Service International des Droits de l’Homme et l’Assemblée Nationale du Mali. A titre de rappel, depuis le 4 Janvier 2017, le gouvernement malien a approuvé un projet de loi portant promotion et protection des défenseurs des Droits de l’Homme. Ce projet de loi est basé sur un texte proposé par la Coalition Malienne des Défenseurs des Droits Humains (COMADDH). Il a été écrit avec le soutien du Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits Humains, de l’ONG, Protection International et du Service International pour les Droits de l’Humains (ISHR). Lors de la prochaine session parlementaire, qui sera une session budgétaire et qui commencera au mois d’octobre, les organisations de la société civile voudraient que la loi sur la protection des défenseurs des Droits de l’Homme soit votée par l’Assemblée Nationale. Un cadre juridique reconnaissant la légitimité et l’importance du travail des défenseurs des Droits Humains est la première étape pour garantir qu’ils puissent travailler dans un environnement sûr, sans crainte d’attaque ni de représailles. Le fait d’Approuver les mesures favorables aux défenseurs des Droits Humains signifie également contribuer à créer une société plus démocratique et stable, car cela peut avoir un impact positif, non seulement au niveau national, mais aussi dans l’ensemble de la région. Cet atelier de plaidoyer a été une opportunité de débattre de l’importance de cette loi, de pourquoi elle doit être une priorité lors de la prochaine session parlementaire, et de l’impact attendu sur le travail des défenseurs des Droits Humains au Mali. L’atelier a été aussi une occasion de commencer à parler du décret d’application et de ce qui reste à accomplir pour que la loi soit opérationnelle. Cette rencontre avec la commission loi de l’Assemblée Nationale du Mali avait pour objectif de cerner le cadre juridique international de promotion et de protection des défenseurs des Droits Humains; sensibiliser les députés aux défis auxquels les défenseurs des Droits Humains maliens sont confrontés et l’importance d’avoir un cadre juridique pour les protéger; sensibiliser a propos du contenu du projet de loi sur la promotion et la protection des défenseurs des Droits Humains et enfin débattre des points les plus importants de la loi, en portant une attention particulière aux dispositions relatives aux femmes défenseuses des Droits Humains et à l’aspect du genre. Cette rencontre a permis aux député d’avoir une meilleure connaissance du cadre juridique international de protection des défenseurs des Humains. Fsanogo/abamako.com Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here