Mali: Les supporters appelés au calme

Éviter de se faire coller une nouvelle amende de la Fifa après les incidents survenus lors du match Mali-Maroc (0-0) mais surtout préserver l’amitié ivoiro-malienne. Ce sont quelques-unes des préoccupations des dirigeants maliens et des associations de supporters, à quelques heures de la rencontre qui opposera les Aigles du Mali aux éléphants de Côte d’Ivoire. Dans un communiqué publié hier, dans les médias, l’Unasam (Union nationale des associations de supporters des Aigles) a invité les supporters maliens à se montrer exemplaire. « L’Unasam regrette. Quel que soit le comportement des joueurs et le résultat d’un match, les supporters ne doivent jamais lancer des projectiles sur le terrain. L’Unasam est contre toute forme de violence dans les stades et ne souhaite plus revoir ce qui s’est passé contre le Maroc. Nous demandons aux supporters de venir massivement ce vendredi pour soutenir la sélection nationale et montrer à la face du monde notre légendaire Jatiguiya », a déclaré Cheikna Demba, vice-président de l’Unasam. Bien que le Mali soit dans une position délicate dans ce groupe C, les autorités s’attendent à un déferlement des supporters des Aigles vers le stade du 26 mars de Bamako. Elles ont donc pris toutes les dispositions sécuritaires pour éviter tout débordement et tout acte de violence isolé qui pourrait ternir l’image du football malien. Déjà contrainte à payer une amende de 9 millions de Fcfa après les incidents de la 4e journée, la Fédération malienne pourrait être frappée lourdement en cas de récidive. « La Femafoot est mise en garde. Elle est ordonnée de prendre et mettre toutes les mesures appropriées afin de garantir qu’elle se conforme à la réglementation de la Fifa. Si de tels incidents devraient se reproduire dans le futur, la commission de discipline de la Fifa n’aurait pas d’autre choix que d’imposer des sanctions plus sévères à l’encontre de la Femafoot », prévient la Fifa. CELESTE KOLIA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here