Mali: l’ONU demande des avancées significatives dans le processus de paix

Une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies à New York était consacrée jeudi 5 octobre à la situation au Mali. De Bamako, en vidéoconférence, le ministre malien des Affaires étrangères et le représentant de l'ONU ont participé aux débats.

De New York au siège de l’ONU, le président de séance annonce l’ouverture des débats. De Bamako, en vidéo publique, le représentant spécial de l’ONU prend la parole. Après avoir reconnu les progrès réalisés dans le cadre de l’accord de paix, il montre qu’il reste du chemin à parcourir. « Toutes les parties sont appelées à redoubler d’efforts, souligne Mahamat Saleh Annadif, s’engager dans les réformes nécessaires et l’opérationnalisation des collectivités territoriales, le lancement du cantonnement et du processus DDR [désarmement, démobilisation et réintégration, ndlr], l’élaboration d’une feuille de route de la réforme du secteur de la sécurité et le redéploiement des forces de sécurité maliennes reconstituées. » Bamako se défend Assis à côté de lui, Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères du Mali, résume les propos qu’il a lui-même tenus lors de la réunion : « Nous voyons aujourd’hui que le terrorisme est l’obstacle principal auquel nous faisons face sur le terrain. Il faut aller vite maintenant, il faut avancer, cesser de regarder seulement dans le rétroviseur. Affirmer aujourd’hui que presque rien n’a été fait, c’est quand même excessif », répond-il. Le Mali, a-t-il ajouté, respectera ses engagements. En savoir plus sur : http://www.rfi.fr/afrique/20171006-mali-onu-demande-avancees-significati... Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here