Le charge d’affaires de l’ambassade de l’Inde lors du déjeuner offert à la presse malienne : “Le développement économique de l’Inde peut inspirer la population malienne”

Au cours d’un déjeuner de presse offert le mardi 3 octobre aux hommes de média, par l’Ambassade de l’Inde au Mali, le Chargé d’Affaires, Manoj Bihari Verma, s’est prononcé sur les sujets relatifs au traitement de l’information par les journalistes maliens, à la coopération entre le Mali et l’Inde, à l’émergence de son pays et à la question sécuritaire de notre pays… Selon le Chargé d’Affaires de l’Ambassade de l’Inde au Mali, les analyses de la presse malienne sont très pertinentes. Cependant, elle peut faire une analyse plus approfondie de l’actualité malienne. “Nous sentons une certaine indépendance et liberté dans le traitement de l’information par la presse malienne. Aussi, généralement, la plupart des journalistes maliens s’intéressent à l’actualité nationale du Mali. Dans le cas où ils traitent les informations relatives à l’actualité internationale, ils se focalisent sur les pays comme les USA, la France, au détriment de celles de l’Asie en particulier de l’Inde”, a-t-il précisé, avant d’ajouter : “Nous souhaitons que les journalistes maliens jettent un regard sur l’Inde, un pays en parfaite évolution technologique “, a-t-il souhaité. Il ajoutera qu’à travers le monde, les journalistes mettent beaucoup plus l’accent sur les questions d’ordre politique. Alors que, dit-il, les hommes de média doivent se concentrer sur les informations relatives aux conditions de vie des populations. Car, poursuit-il, c’est sur la base de celles-ci que les candidats ont élaboré leur projet de société. ” Si la politique n’inspire plus, c’est le peuple qui doit inspirer la politique” martèle-t-il. De sa lecture, le traitement de l’information sur l’essor de l’Inde et son développement économique ainsi que son émergence peut inspirer la population malienne. “Si la politique n’inspire plus la population, c’est le peuple qui doit en ce moment inspirer la politique. Il y a juste quelques années, l’Inde se trouvait au même niveau de développement que le Mali. La diffusion d’informations sur l’Inde permettra aux Maliens de comprendre le processus par lequel les Indiens ont passé pour atteindre ce niveau de développement économique. Après son indépendance, l’Inde était très pauvre et elle s’est investie dans le domaine de la santé, de l’éducation et du développement des nouvelles technologiques de l’information et de la communication”, a laissé entendre le diplomate indien. Se prononçant sur les questions politiques, le Chargé d’Affaires a fait savoir que c’est un vent de changement qui souffle sur l’arène politique mondiale avec l’émergence d’une nouvelle classe politique caractérisée par l’arrivée au pouvoir de personnalités qui n’appartiennent pas aux familles politiques classiques à l’image du président Emmanuel Macro de la France. Excellente relation de coopération entre nos deux pays Sur le plan sécuritaire, le Chargé d’affaires de l’Ambassade de l’Inde dira que “depuis neuf mois que je suis en poste et à la lecture des différents journaux, je me rends compte que les attaques perpétrées sont des attaques sporadiques. Souvent, je suis inquiet, mais je souhaite ardemment que les choses redeviennent normales au Mali, les Maliens sont des personnes de bonne moralité. Personnellement, je n’ai jamais été victime d’aucune de ces situations “. Évoquant la relation entre nos deux pays, il a souligné que le Mali et l’Inde entretiennent d’excellentes relations de coopération. Et d’ajouter que la visite du vice-président indien accompagné de plusieurs investisseurs dans notre pays est une manifestation de cette amitié entre nos deux pays. ” L’Inde avait annoncé 500 000 de dollars américains pour la reconstruction des mausolées de Tombouctou. Ce montant a déjà été déboursé. Notre pays aide également le Mali dans l’octroi des lignes de crédit. La dernière ligne concerne le projet d’interconnexion électrique Sikasso-Bamako via Bougouni. Le coût total de ce projet est estimé à 150 millions de dollars et l’Inde seule doit investir cent millions de Fcfa. Le reliquat sera pris en charge par le Mali et la Banque ouest-africaine de développement “, a-t-il renchéri. À ses dires, la politique de l’Inde c’est de faire en sorte que les investissements atteignent directement les populations à la base. Et de poursuivre qu’à travers sa politique de coopération, l’Inde intervient dans le domaine de l’aide directe et indirecte. L’aide directe entre dans le cadre de la coopération bilatérale. “Nous octroyons des lignes de crédit d’environ 300 millions de dollars américains pour la réalisation des projets d’électrification rurale, de construction d’une usine d’assemblage de tracteurs, d’interconnexion entre le Mali et la Côte d’Ivoire, ainsi que le projet de développement des chemins de fer“, a-t-il dit. Tarif préférentiel entre le Mali et l’Inde En ce qui concerne l’assistance indirecte de l’Inde, il dira que son pays a mis en place le réseau panafricain de la gouvernance, de la santé et de l’éducation en ligne. Pour le volet de la santé en ligne, le Mali est beaucoup avancé avec le lancement des travaux à l’Hôpital du Point G. “Dans le cadre de l’assistance indirecte, nous avons également le tarif préférentiel pour renforcer le commerce entre l’Inde et les autres pays. Il consiste à réduire la taxe douanière sur certains produits afin d’encourager leur importation“, a-t-il indiqué. Toujours dans le cadre de l’assistance indirecte de l’Inde en faveur des pays du monde en particulier le Mali, le diplomate indien précisera que son pays a octroyé plusieurs bourses à travers le Forum du sommet Inde Afrique. Aussi, dit-il, le pays de Mahatma Gandhi a mis en place des programmes de coopération technique qui offrent la possibilité à 60 Maliens de poursuivre des études en Inde. “Nous avons également un programme de formation des militaires maliens en Inde. Dans le cadre de ce programme, l’offre est illimitée car elle dépend de la demande de la partie malienne. Et plusieurs militaires ont bénéficié des formations dans le cadre de ce programme”, a affirmé M. Verma. En conclusion, il a annoncé l’ouverture très prochaine d’un centre de formation en Anglais. Cela permettra aux Maliens d’apprendre l’Anglais sur place et dans les meilleures conditions. Boubacar PAÏTAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here