Trésorerie de la CMDT : Une gestion sous pression

Suite à un feuilleton judiciaire de plus de dix ans, après avoir épuisé toutes les voies de recours y compris devant les juridictions sous régionales compétentes, la Cmdt se trouve obligée de payer à la société Yatassaye, son désormais ex fournisseur de produits dont essentiellement des insecticides, une somme qui frise les deux milliards de Fcfa. Pour une société confrontée à une tension de trésorerie, ce n’est pas chose aisée, mais elle doit s’exécuter car le fournisseur, fort de son droit a entamé une procédure de recouvrement dont la saisie de certains comptes de la Cmdt. Le dg actuel, Baba Berthé, se trouve donc sous pression à cause de faits d’une ancienne gestion dont cette montagne de pièces détachées acquise à prix d’or et gardée en stock à Bougouni sans être utilisé parce que dépassant de très loin les besoins de la Cmdt. .Nouveaux engagements de la BOAD : 106 milliards de FCFA sans le Mali Lors de sa 106ème session ordinaire tenue à Abidjan, le 27 septembre dernier, le Conseil d’administration de la Banque ouest africaine de développement (Boad) a marqué son accord pour trois prêts à moyen et long termes pour un montant total de 75 milliards de Fcfa (Construction d’une centrale solaire photovoltaïque de puissance de 20 MWc à Bissau et de deux mini-centrales solaires photovoltaïques de 1 MWc à Gabu et à Canchungo en Guinée Bissau : 25 milliards ; Tranche prioritaire du Programme d’Entretien Routier 2017-2019 du Burkina Faso : 30 milliards ; Construction de 1350 salles de classe en remplacement d’abris provisoires et d’ouvrages annexes au Sénégal : 20 milliards), deux opérations de garantie et contre-garantie à court terme pour 30 milliards de Fcfa (Garantie d’une facilité à court terme octroyée par la Société Générale de Banques en Côte d’Ivoire à la Compagnie Ivoirienne d’Electricité : 25 milliards ; contre-garantie dans le cadre d’une facilité à court terme octroyée par la Société Générale de Banques en Côte d’Ivoire à la Société des Energies de Côte d’Ivoire : 5 milliards) et une prise de participation de la Boad au capital social de la Banque de l’Habitat du Niger pour un montant de 825 millions de Fcfa. NORD DU MALI Présence signalée d’un petit contingent des forces américaines Selon le site d’informations Military Times, un petit contingent de soldats des forces spéciales américaines opère au Mali dans le cadre de la lutte contre les groupes djihadistes. Leur présence est discrète et le gouvernement américain ne communique que rarement sur ce sujet, selon le site d’informations qui ajoute que « dans la ligne de mire des militaires américains se trouve l’organisation terroriste d’Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi). La porte-parole du commandement américain de la zone Afrique a révélé à Military Times que « les forces spéciales américaines sont ici pour partager et coordonner la récolte d’informations avec leurs partenaires internationaux dans la lutte menée contre Aqmi pour apporter de la stabilité à la région » . Face au millier de combattants d’Aqmi, la présence des troupes américaines offre un soutien précieux aux soldats français de l’opération Barkhane, qui sont environ 3.000 sur place, et à l’armée malienne. La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here