ONU Femmes, AGETIC et AGEFAU, main dans la main pour l’autonomisation des femmes

Les responsables de ces trois structures ont procédé le jeudi 5 octobre 2017 à la signature d’une convention tripartite de partenariat pour soutenir l’autonomisation économique des femmes. La cérémonie s’est déroulée au siège de l’Agence des technologies de l’information et de la communication (AGETIC) en présence du sous-secrétaire général des Nations Unies et directeur exécutif adjoint d’ONU Femmes, M. Yannick Glemarec, en visite dans notre pays, en plus du Représentant résident d’ONU Femmes au Mali, M. Maxime Houinato et d’autres responsables de l’organisation onusienne. On notait aussi la présence du directeur de l’AGETIC, M. Hamed Salif Camara et celui de l’Agence de gestion du Fonds d’accès universel (AGEFAU), M. Souhahébou Coulibaly. Mais, avant la signature, les responsables de ces différentes structures et les autres personnalités présentes à la rencontre ont eu droit à une visite guidée des locaux de l’AGETIC. S’agissant de la signature, proprement dite, elle a été faite par le représentant résident d’ONU Femmes au Mali et les directeurs de l’AGETIC et de l’AGEFAU. Selon les termes de cette convention, les trois parties s’engagent à renforcer les capacités des femmes entrepreneures et celles du milieu rural. Cet accord de partenariat permettra la mise en œuvre concrète de la plateforme numérique dénommée « Buy From Women » ou achetez auprès des femmes, lancée la veille par ONU Femmes au profit des femmes. En outre, les parties, surtout l’AGETIC et l’AGEFAU se sont engagées pour la vulgarisation de la plateforme, la formation des femmes entrepreneures dans le domaine des TIC et l’extension du réseau internet et téléphonique au bénéfice de ces femmes, surtout rurales. A retenir qu’après cette signature les responsables des trois structures ont procédé à l’inauguration de la salle de formation dédiée aux femmes. Cette salle, avec une vingtaine d’appareils, a été équipée et financée, pour la rénovation, à hauteur de 80 millions de francs CFA par l’AGETIC. Le tout pour un monde 50-50 entre hommes et femmes. Car, le constat est clairement établi que les progrès en matière de parité entre homme et femme avancent très lentement et de façon irrégulière. Ainsi, selon M. Yannick Glemarec, sur la base des tendances à long terme, il faudrait 50 ans pour une parité entre les deux sexes au niveau politique. Toujours, selon les mêmes tendances, il nous faudrait attendre plus de 100 ans pour que les filles aient les mêmes probabilités que les garçons d'avoir une éducation de qualité et plus de 170 ans pour une parité entre les salaires. Or, cette parité entre les femmes et les hommes est un droit fondamental mais aussi une condition et une solution au développement durable. Et, c'est dans cette optique que s'inscrivent les actions d'ONU Femmes et de ses partenaires. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here