P3 Présidentielle 2018 : Abdoulaye Idrissa Maïga a-t-il un agenda caché ?

Depuis son arrivée à la primature, le premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga est soupçonné de maniement dans le but de conforter sa position au sein du RPM en vue de briguer la candidature de son parti à l’élection présidentielle de 2018. Tout est possible en politique, dira-t-on. Notre Premier Ministre se sent pousser les ailes. Il viserait désormais la candidature du Rassemblement pour le Mali à la présidentielle de 2018. En effet, Abdoulaye Idrissa Maïga, l’actuel Premier Ministre, a réussi à mettre le Rassemblement pour le Mali (RPM) sous ses ordres. Il vient de recruter dans son camp Mamadou Diarrassouba, premier questeur de l’Assemblée Nationale et le Président de l’Assemblée Nationale, Issiaka Sidibé qui mange depuis longtemps dans sa main. L’allégeance de Mamadou Diarrassouba au Premier Ministre, selon des sources concordantes, viserait tout simplement à conforter davantage celui-ci dans ses ambitions présidentielles. Aussi, pour le financement de sa campagne électorale, il aurait lié amitié avec quelques opérateurs économiques. En effet, il vient de demander au Ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, de réexaminer, sinon de payer certains fournisseurs de l’Etat dont les dossiers souffrent « d’irrégularités criardes ». Chose bizarre de la part de quelqu’un qui tient à la bonne gouvernance des ressources publiques. Donc, cela conforte sans doute, la thèse selon laquelle, il cherche des alliés financiers et dans l’évidence, avoir un agenda caché. Par ailleurs, dans les coulisses, la révélation serait que, le Premier Ministre et son clan sont convaincus de la renonciation du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à un second mandat. Et si cela est avéré, il n’y a pas de temps à perdre. La machine doit rouler à vive allure, quitte à renverser quelques uns au passage. Ainsi, la meilleure manœuvre est alors de phagocyter le Rassemblement pour le Mali (RPM) ou tout faire stratégiquement pour lui en empêcher. Egalement, avec l’allégeance du Premier Questeur de l’Assemblée Nationale, Mamadou Diarrassouba, le clan Abdoulaye Idrissa Maïga est sûr de pouvoir financer ses missions à la base pour ratisser large. D’autant que c’est Mamadou Diarrassouba qui soutient financièrement toutes les actions du parti, notamment les meetings, les missions, les campagnes électorales. A en croire certains observateurs, leur plan fonctionne actuellement à merveille puisqu’ils sont parvenus à écarter le Président de leur parti, en l’occurrence Dr. Boucary Tréta qui a été esseulé par le parti jusqu’à devenir l’ombre de lui-même Pour preuve, sans même aviser Tréta, Abdoulaye Idrissa Maïga et son clan organisent souvent des tournées à l’intérieur du pays au nom du parti pour dérouler leur plan. En somme, tout fait croire que le Premier Ministre ne manque pas d’air et il est déjà au manœuvre pour reconquérir la présidence du RPM dans l’optique de postuler sa candidature au nom du parti à l’élection présidentielle de 2018. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here