Nouveau siège du CFCT: Le coût de réalisation est estimé à plus de 3 milliards

Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga, a procédé, le 27 septembre dernier, en compagnie de l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne, M. Dietrich Becker, à l’inauguration du Centre de Formation des Collectivités Territoriales (CFCT). C’était en présence du ministre de la décentralisation et de fiscalité locale, Alassane Ag Ahmed Moussa, du maire de la commune urbaine de Kati, Yoro Oueléguem et plusieurs autres invités. Faut-il souligner d’entrée de jeu que ce Centre de Formation des Collectivités territoriales est bâti sur une superficie de plus d’un hectare. Il dispose d’un bâtiment administratif flambant neuf de 14 bureaux, 2 bâtiments pour la bibliothèque médiatique et 7 salles de cours, 3 bâtiments pour l’hébergement soit une capacité d’accueil de 140 lits, un bâtiment multifonctionnel pour la cuisine, la salle de restauration et une salle de conférence d’une capacité de 200 places, 1 château d’eau d’une capacité de 1000 m3. Avec l’appui de la coopération Allemande, le coût de la réalisation de cette infrastructure est estimé à hauteur de 3,2 milliards de Francs CFA. Les missions assignées au CFCT sont notamment la formation et le perfectionnement des élus des collectivités territoriales ; la formation et le perfectionnement des agents des collectivités territoriales ; la contribution aux études et recherches en matière de décentralisation et de développement local. Le public cible du centre est de 53 000 agents et plus de 10 000 élus. Au total, ce sont 9247 élus et agents qui ont été formés par le CFCT de 2008 à 2016. En perspective, le CFCT attend proposer à partir de janvier 2018 un catalogue d’une trentaine de formation de courte durée sur inscription individuelle ou de groupe. Dans son mot de bienvenue, M. Yoro Oueleguem dira que cette cérémonie d’inauguration du CFCT, constitue le parachèvement d’une dynamique partenariale entre les différents acteurs de la décentralisation. Pour lui, ce centre répond parfaitement aux attentes des élus, des agents des collectivités territoriales et le partenaire Allemand. De son coté, le ministre Alhassane Ag Ahmed Moussa a noté que le CFCT se veut d’une part, un instrument de capitalisation des nombreux acquis en matière de formation initiale et continue et d’autres part un outil de cohérence, d’efficacité et de pérennité des actions de formation des élus. Selon le ministre, il est réconfortant de noter la formation de base de tous les nouveaux fonctionnaires territoriaux avec ses trois filières à savoir : l’administration générale, finances-comptabilité et technique. Pour sa part, le premier ministre a salué la coopération entre le Mali et la République Fédérale d’Allemagne. « La création d’un centre de formation dévolu aux collectivités territoriales, est absolument une réponse institutionnelle appropriée au renforcement des capacités des élus et des fonctionnaires », a-t-il affirmé. La coupure du ruban symbolique et une visite guidée des locaux ont mis fin à cette cérémonie d’inauguration. Mountaga DIAKITE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here