10è programme de l’APEJ : La répartition des stagiaires en point de mire

L’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) a organisé mercredi, un atelier national d’échanges sur le 10è Programme du stage de formation professionnelle. La cérémonie d’ouverture a eu lieu au Centre du secteur privé à Hamdallaye ACI 2000, sous la présidence de Maouloud Ben Kattra, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. C’était en présence du directeur général de l’APEJ et des partenaires. L’atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la composante I du Programme emploi jeune (PEJ ) pour le renforcement de l’employabilité des jeunes. Il a permis d’échanger sur la répartition des stagiaires et de faire des recommandations pertinentes pour le renforcement du programme. La rencontre a regroupé une centaine de participants, venus des secteurs public, parapublic et privé. Dans son discours d’ouverture, le ministre Maouloud Ben Kattra s’est réjoui de la réussite de la formation et l’employabilité de la jeunesse qui demeure une priorité des plus hautes autorités du pays. 40.853 jeunes ont bénéficié des stages de formation professionnelle de l’APEJ. 20.627 ont aussi bénéficié d’autres axes comme le stage de qualification, l’apprentissage, les formations qualifiantes et la reconversion. Le stage de formation professionnelle constitue un axe majeur du programme de lutte contre le chômage. Cette année, le programme concerne 5.316 jeunes dont 207 mis à la disposition de la FEASCOM, 401 affectés aux organisations consulaires et faitières (APCAM, APCMM, CCIM et FNAM). 363 seront déployés au compte des collectifs d’ONG, 297 pour les collectivités territoriales du District de Bamako et 4.048 au compte des structures publiques, parapubliques et régionales. Le ministre a exhorté les participants à faire une analyse minutieuse des différents points afin d’aboutir à des recommandations pertinentes et à une meilleure mise en oeuvre dudit programme. L’atelier d’échanges avec les acteurs sur le 10è programme de stage de formation permettra d’améliorer les acquis et de proposer des pistes de réflexion pour l’acquisition d’une nouvelle expérience professionnelle durant 12 mois, dans le secteur de l’administration publique et privée. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here