Carte d’identité biométrique couplée à l’assurance maladie Et si l’annulation du contrat de 200 milliards était faite en faveur de Cissé Technologie ?

Après avoir instruit d'annuler le contrat de la carte d'identité biométrique couplée à l'assurance maladie, le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, vient de donner des instructions pour la préparation d'un projet de loi relatif à la carte d'identité Cédéao couplée à l'assurance maladie. Si l'on sait que, dans l’entendement du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, seule la société Cissé Technologie est capable de confectionner cette carte couplée, on comprend qu'il s'agit de reculer pour mieux sauter. En fait, il s’agit juste d’une manœuvre dilatoire dont l’issue est connue : attribuer ce marché de 200 milliards Fcfa sur 10 ans (15 millions de cartes tous les 5 ans à raison de 6000 Fcfa la carte) à Cissé Technologie. En effet, la signature du contrat était bloquée depuis un an principalement du fait de l'absence de crédit budgétaire. Avec l'adoption d'une loi, l'inscription budgétaire dans la future loi de finances sera automatique et permettra la signature du contrat. Le mécontentement de Cissé Technologie est un leurre afin que le futur contrat de 200 milliards Fcfa passe inaperçu. D'ores et déjà, des réunions sont organisées dans le but de l'adoption de la future loi. Toute cette manigance a été montée de toutes pièces par des fonctionnaires véreux qui sont au niveau de la direction générale des marchés publics, du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, sans oublier la primature. Certains proches du Premier ministre ont donné des assurances à Cissé Technologie. Parce que, disent-ils, ils sont toujours à la manœuvre. Et pourtant, tout le monde sait que Cissé Technologie n'a aucune expertise en la matière. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce marché ne doit pas lui être attribué. Vu l'importance du montant du marché, il faudra faire appel à une société spécialisée. Mais c’est un fait : Cissé Technologie a déjà «acheté» tous ceux qui sont impliqués dans la gestion et l'attribution des marchés au Mali. Sinaly KEITA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here