La Hac accepte 34 dossiers de candidatures

La Haute autorité de la communication (Hac) a procédé, le mardi 10 octobre à la Maison de la presse, au lancement du processus de dépouillement des dossiers d’appels à candidatures concernant les télévisions privées. 34 dossiers de candidatures ont été déposés au siège de la Hac. Cet appel à candidatures porte sur les autorisations d’établissement et d’exploitation à accorder à 4 éditeurs de télévisions privées dont commerciales et une non commerciale. Le cycle des processus d’appels à candidatures portant sur l’établissement et l’exploitation de nouveaux services privés de communication a été lancé le juin 2017 par la Haute autorité de la communication. Ces processus concernent les radios privées commerciales et non commerciales, les entreprises de réseau de diffusion ainsi que les télévisions privées commerciales et non commerciales. Il y a deux semaines, l’appel à candidatures pour les diffuseurs a été déclaré infructueux par la Hac. Celui concernant les radios privées a permis de retenir 37 candidats à qui seront officiellement affectées des fréquences après la signature d’une convention liant chacun d’eux à la Hac. Selon le président de la commission d’appels à candidatures, Gaoussou Drabo, les conclusions de ces deux opérations permettent à la Hac d’engager aujourd’hui le processus de dépouillement des dossiers des télévisions privées. Pour celles-ci, à l’en croire, l’appel à candidatures a été lancé le 13 juillet 2017 et s’est clôturé le 15 août et porte sur les autorisations d’établissement et d’exploitation à accorder à 4 éditeurs de télévisions privées dont 3 commerciales et une non commerciale. Le président de la commission d’appels à candidatures a rappelé que 34 dossiers de candidatures ont été déposés au siège de la Hac. Avant de déclarer : «Dès le début du processus, nous avons eu à répondre aux interrogations des promoteurs qui s’inquiétaient du nombre restreint des autorisations mises en jeu et du fait que seule soit concernée la capitale. Ces questionnements sont légitimes et la Hac s’est efforcée d’y répondre. Car notre volonté constamment affirmée est d’observer à l’égard des candidats une démarche courtoise, pédagogique et inclusive, privilégiant l’écoute mutuelle et la franchise dans les échanges. À cet égard, nous avons eu le 17 juillet dernier une rencontre extrêmement positive avec l’association malienne des télévisions libres». Aux dires de Gaoussou Drabo, le dialogue que la Hac a entretenu avec les candidats promoteurs a également convaincu son institution de dégager au bénéfice de ces derniers une formule transitoire qui concilie tout à la fois le respect de la légalité et une certaine souplesse dans le traitement de la situation actuelle. Il a salué le comportement responsable des promoteurs de télévisions privées, des distributeurs de programmes et des candidats. Le président de la commission d’appels à candidatures a enfin précisé que les experts ne disposent pas de la voix délibérative et se limitent à communiquer leurs appréciations à la Hac. La décision finale est prise par le collège de la Hac au terme de ses délibérations. Diango COULIBALY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here