Reconquête du pouvoir en 2018 : Moussa Timbiné en gladiateur !

Sous le sceau de la quête de la paix et la réconciliation nationale, Moussa Timbiné, 1er vice-président de l’Assemblée nationale du Mali et non moins président du bureau des jeunes du RPM, dans le but de soutenir et de redorer le blason du président IBK peut se réjouir d’avoir réussi son coup de départ. A la faveur du meeting du dimanche dernier, mené de bout en bout par lui, il a rempli le stade omnisport Modibo Keïta de Bamako comme un œuf. Toute chose qui n’était pas évidente, surtout au lendemain du feuilleton de la révision constitutionnelle ou le régime a capitulé face à la montée de la rue. Faudra-t-il voir en Timbiné le sauveur d’IBK en 2018 ? Une chose est sûre, le fauteuil présidentiel en 2018 ne sera pas servi sur un plateau d’or. Le peuple malien faisant depuis un certain temps preuve d’éveil de conscience, insère de plus en plus dans ses critères d’attribution de la clé de Koulouba une multitude de doléances. Cela au point de vouloir rééditer sous nos tropiques le phénomène Macron. Toutes choses qui ne seront pas du tout faciles à satisfaire par les candidats à la course. Des indicateurs non moins importants clarifient la volonté de l’actuel locataire de Koulouba, IBK à se lancer pour sa propre succession en 2018. Cela, même s’il se dit s’en remettre à la volonté de Dieu. Par ailleurs, force est de reconnaître de nos jours que la machine pour arriver à ce but est bien lancée. En tout cas au regard des actions entreprises ça et là tout laisse croire que la précampagne bat son plein. Si ce n’est déjà la campagne avant l’heure autour des sujets majeurs du Programme Présidentiel d’Urgences Sociales (PPUS), tels : le réarmement de l’armée, la solidarité et l’instauration de la paix et de la réconciliation nationale. Le rôle est revenu à la plateforme dénommée ‘’AN KA BEN’’ chapotée par le jeune Moussa Timbiné avec le ministre Amadou Koïta d’annoncer les couleurs à partir d’un meeting dédié à la paix et au soutien aux FAMAS et aux actions du président IBK. Il fut un réel succès au regard de sa réussite en termes de mobilisation et de l’engouement suscité chez le monde présent ce jour. En effet, à la grande surprise générale, Moussa Timbiné et sa suite, pour la plupart ses anciens camarades de lutte estudiantine ont réussi incontestablement à faire le plein du stade Modibo Keïta (plus de 40 000 places assises) sous un soleil de plomb. Un grand acte politique qui a donné un coup de pinceau à l’image d’IBK. Le seul président de la République du Mali qui n’a pas manqué de s’offusquer lors d’une rencontre publique à Ségou face au mutisme de ses soutiens. Lors de la fronde contre la révision constitutionnelle, des protagonistes (pour la plupart sa base politique) ont tenté de renversé la vapeur, mais sans succès. Du coup, tous les observateurs étaient unanimes que la mouvance présidentielle ressemblait à une coquille vide. Cette démonstration de force de ‘’Timbiné and Co’’ en termes de mobilisation pour IBK en a surpris plus d’un. En plus d’être un élément déclencheur de la campagne de 2018 pour IBK, elle s’insère comme une nouvelle variable à prendre en compte dans les analyses politiques. Elle change la donne du jeu et soulage le camp d’IBK qui était en passe de perdre espoir sur sa capacité de mobilisation. Ce qui est notable, c’est surtout la relative sagesse dont le jeune tisserand fait preuve désormais, avec moins de discours ‘’va-t-en guerre’’, vengeur ou menaçant. Le ‘’Blé Goudé’’ du Mandémassa en est-il devenu le gladiateur de force pour 2018 ? Il est tôt d’y répondre par l’affirmatif ! Par Moïse Keïta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here