Caravane Citoyenne pour la Paix : La part des jeunes

Dans le cadre de l’organisation de la Caravane Citoyenne ‘’Awnaf In Kidal’’, le mouvement ‘’Trop c’est Trop’’ et alliés ont organisé mercredi dernier à la maison des jeunes de Bamako une conférence de presse. Il s’agissait à travers cette rencontre, de faire le compte rendu d’une visite de prospection effectuée dans la région de Kidal et l’état d’avancement de la Caravane. La rencontre s’est déroulée en présence de M. Malick Konaté, coordinateur de la Caravane, M. Abdoulaye Guindo, chargé de communication, M. Abdallah Benomar Haidara, chargé de la commission logistique et transport et plusieurs invités. Dans sa déclaration préliminaire, M. Malick Konaté, coordinateur de la Caravane ‘’Awnaf In Kidal’’ (qui signifie ‘’la nostalgie de Kidal’’) a rappelé que, depuis 2012 notre pays est confronté à une fracture sociale sans précédent. « Cela a perduré. Il est temps que les jeunes s’unissent pour préparer leur propre avenir », explique-t-il. C’est dans ce contexte, dira M. Konaté que s’inscrit cette Caravane en vue de fédérer toute la jeunesse malienne pour aller vers une paix définitive. « C’est aussi dans ce cadre que nous avons effectué une visite de prospection de trois jours dans la région de Kidal pour discuter des problèmes et faire le constat sur place », a souligné le coordinateur de la Caravane. Selon lui, les échanges ont été houleux mais très fructueux. « Les jeunes n’ont qu’une seule aspiration aujourd’hui, ‘’la Paix’’. Pour cela, ils exigent l’application intégrale de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger », a commenté M. Konaté. Aussi, ajoutera-t-il, nous avons pu constater que la région de Kidal n’abrite aucune infrastructure de développement, pire l’électricité est distribuée en deux temps, notamment de 10 h à 13h et de 20h à 23h. Le coordinateur de la Caravane ‘’Awnaf In Kidal’’ a aussi rassuré : les Kidalois nous ont accueillis à bras ouverts et ils étaient très heureux de nous recevoir. Par rapport à la caravane, initialement prévue pour ce mois d’octobre, les conférenciers ont annoncé qu’elle est reportée pour le 15-30 janvier 2018. « Le départ officiel c’est le 15 janvier. Les délégations de Bamako, Koulikoro, Ségou, Mopti, Kayes et Sikasso vont toutes se retrouver à Douentza avant de rallier Ménaka, puis Kidal. Le voyage se fera par route », ont précisé les organisateurs. Djibril Kayentao Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here