50ème anniversaire de la mort d’Ernesto Che Guevara : Le Cncm immortalise le plus grand révolutionnaire…

Le Centre national de la cinématographie du Mali (Cncm), pour le 50ème anniversaire de la mort d’Ernesto Che Guevara de la Serna, réalise un film documentaire sur l’homme, sa vision, son combat à travers des témoignages vivants d’hommes et de femmes qui ont épousé les idéaux de l’icône assassinée dans la forêt bolivienne le 09 octobre 1967 par des soldats américains. Les hommes de médias ont eu droit à l’avant-première du film documentaire afin d’apporter les derniers réglages avant la sortie publique. C’était le lundi 9 octobre en présence du Directeur du Cncm Moussa Diabaté et du réalisateur Seydou Koné et devant un public restreint invité pour l’occasion. L’image du révolutionnaire le plus répandue de tous les temps après son assassinant un 9 octobre 1967 est celle d’Ernesto Rafael Guevara de la Serna dit le Che. Son histoire a commencé après qu’il a quitté son Argentine natale pour rejoindre Cuba afin d’aider Fidel Castro et le peuple cubain à déraciner le régime dictatorial instauré par Fulgencio Batista. C’est après cette aventure couronnée de succès, grâce à sa combativité et la vision qui l’anima, que le Che commença un long périple à travers le monde qui le conduit au Mali du président Modibo Keita en 1964. Le film documentaire sur le Che, présenté aux invités, rappelle plus le passage d’Ernesto Che Guevara au Mali via les témoignages d’hommes et de femmes qui ont épousé les idéaux du plus grand révolutionnaire. Réalisé par Seydou Koné, le documentaire est une tribune offrant l’occasion à ces hommes politiques, de la société civile et du citoyen lambda de se prononcer sur la vie de l’homme, sa vision et son combat pour un monde juste. L’objectif de la présentation du film documentaire à un public restreint était de pouvoir apporter à la suite de la projection des critiques pouvant permettre de le peaufiner avant de le présenter au grand public. Seydou Badian Kouyaté qui a rencontré le Che lors de sa visite au Mali à Mopti raconte qu’il était un homme exceptionnel animé par la ferme intention de libérer les peuples opprimés des griffes des oppresseurs. «50 ans après sa mort, les idéologies du Che continuent de servir», affirme-t-il. À sa suite, Mme Sy Kadiatou Sow, Aminata Dramane Traoré, Oumar Mariko, Djiguiba Keita dit PPR, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, des étudiants maliens qui ont étudié à Cuba, des taximen, motocyclistes se sont tous exprimés sur le bref passage de l’homme dans ce monde qu’il voulait changer, mais qui a été lâchement assassiné un 09 octobre 1967 dans la forêt bolivienne. Gabriel TIENOU Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here