EDM-SA en difficultés passagères : Le DGA évoque face à la presse les raisons techniques

Le Directeur Général-adjoint technique de la société EDM-SA, Ladio Sogoba, a, en compagnie de ses collaborateurs, animé un point de presse, hier mardi le 17 octobre au son siège de la société. L’objectif affiché est d’édifier, par le canal des masses médias, la complexité du système électrique, les contraintes et les difficultés auxquelles l’EDM-SA est confrontée dans ces derniers temps. La société EDM-sa, par la voix de son DGA, Ladio Sogoba, dans le cadre de sa mission de produire et de distribuer de l’électricité aux consommateurs a rencontré la presse autour de l’évolution de la situation liée au cours de ces dernières semaines, à ses prestations de services. Ainsi, le DGA technique, Ladio Sogoba, à la faveur de cette rencontre avec la presse, a informé l’opinion nationale sur les contraintes et les difficultés, en somme, les dures réalités de sa société. Ainsi, l’ordre du jour portait sur le système d’électricité, les contraintes et les difficultés. Selon lui, le système électrique est constitué par des centrales électriques. En d’autres termes, là où le courant est produit avec d’autres sources. Comme la centrale qui fonctionne avec des moteurs et les groupes électrogènes qui est également identique chez le fournisseur et distributeur EDM-sa. Mais à des échelles beaucoup plus importantes. L’EDM-SA dispose des centrales électriques diesel à Darsalam (Bamako) et à Balingué. A cela, s’ajoute des centrales hydrauliques qui fonctionnent avec l’eau comme à Sotuba (Bamako). Il y a aussi des échanges d’énergies avec les pays limitrophes comme la Côte-d’Ivoire, l’OMVS, la Mauritanie et le Sénégal en fonction des disponibilités gérées directement par le système des transports établi jusqu’à l’EDM-SA. L’électricité, une fois achetée, elle est stockée dans les boîtes de transformations. Ce sont des grosses boîtes de 250.000 V à 30.000 V. Le système d’électricité est suivi en temps réel comme l’huile sur le feu. Parlant des contraintes, le conférencier explique que la société EDM-SA peine souvent à faire face à la demande croissante des consommateurs. Ensuite, il y a des pannes sur les équipements lourds ; surtout, lors des interconnexions avec les pays limitrophes. Dans la production et la fourniture d’électricité, la société EDM-SA se montre ambitieuse et se fixe des objectifs à atteindre nonobstant des difficultés d’ordre majeur. Comme, par exemple, les centrales hydrauliques lorsque la saison des pluies ne s’avère pas abondante. Mais qu’à cela ne tienne ; car, le combat se poursuivra jusqu’à la satisfaction entière des abonnés à l’électricité. Mohamed BELLEM : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here