Hamadou Konate : Un homme discret mais efficace

Il est sans conteste le meilleur ministre de la République en activité ; d’autres diront de l’ère démocratique tout court. Ceux qui ont côtoyé le jeune « Alou » Konaté au début des années 60 à Bandiagara (où son père Harouna Konaté servait à la Brigade territoriale de la Gendarmerie avant d’être muté à Niono) ne sont point surpris du destin de ce brillant élève qui décrocha avec brio dans la capitale des falaises dogon le Diplôme d’Etudes fondamentales (DEF), Session de juin 1966. Ses promotionnaires du second cycle de Bandiagara, du lycée Askia Mohamed et de l’ENSUP parlent de Hamadou Konaté comme d’un apprenant taciturne mais véritable bourreau des notes. Ces traits de caractère, le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire les garde intacts, comme partout où il est passé durant sa carrière professionnelle. Sa devise : EFFICACITE DANS LA DISCRETION. Hamadou Konaté détient les clés de la réussite : le TRAVAIL. Et il en use à bon escient. Raison de son maintien dans le gouvernement depuis le 8 septembre 2013. Les Maliens constatent et témoignent aisément qu’il est l’un des rares ministres à n’avoir jamais été impliqué dans un quelconque scandale ou fléau de magouille, corruption, détournement de deniers publics, favoritisme et népotisme. Mêmes ses adversaires voire ennemis le respectent tant le ministre Konaté incarne les valeurs requises à la gouvernance publique de la portion de missions qu’il détient. Né le 4 juin 1950 à Dakar (Sénégal), Hamadou Konaté (après le DEF) effectua ses études secondaires au lycée Askia Mohamed de Bamako. Après le baccalauréat en série philo-langue obtenu en 1969, il est orienté à l’Ecole normale supérieure (ENSUP), toujours à Bamako. Ses études supérieures seront sanctionnées d’une maîtrise en Philosophie. Hamadoun Konaté est également détenteur d’un doctorat de 3è cycle en anthropologie médicale, d’un certificat en nutrition appliquée et en management des programmes sociaux. Il a une riche carrière professionnelle derrière lui. Il fut entre 1980 et 1991, le directeur des Affaires sociales, chargé de programmes à l’UNICEF et Coordonnateur des programmes de recherche sur les politiques sociales en Afrique de l’Ouest et du Centre pour le compte du CRDI. Hamadou Konaté a été également Chef adjoint de la Coopération luxembourgeoise, poste qu’il occupait jusqu’à sa nomination dans le premier gouvernement d’Ibrahim Boubacar Kéïta et Oumar Tatam Ly comme ministre du Travail et des Affaires sociales et humanitaires. Depuis, grâce à ses actions, Hamadou Konaté a été systématiquement reconduit dans le gouvernement au gré des remaniements et conserve toujours les segments du Social et de l’Humanitaire : Décret N°2013- 721/PRM du 8 septembre 2013 (Ministre du Travail et des Affaires sociales et humanitaires, 15è personnalité), Décret N°2014-0250/p-RM du 11 avril 2014 (Ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord (8è personnalité), Décret no 2015-0003/P-RM du 8 janvier 2015 (même poste, même rang), Décret N°2016 – 0022/P-RM du 15 janvier 2016 (2ème personnalité du gouvernement), Décret N°2016 – 0510/P-RM du 07 juillet 2016 (Ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire, 5ème personnalité) et Décret 2017-0320/P-RM du 11 avril 2017 (même poste, 9ème personnalité). Durant ces quatre dernières années, Hamadou Konaté a fait passer en Conseil des ministres plusieurs dossiers qui font le bonheur de millions de Maliens dans les domaines social et humanitaire. Parmi les plus significatifs, il faut noter le projet de loi portant code de pensions des fonctionnaires, des militaires et des parlementaires ; un projet de décret fixant les modalités d’application de la Loi n°2016-058 du 27 décembre 2016 instituant les pupilles en République du Mali ; un projet de décret fixant le cadre organique de la Direction nationale du Développement social ; un projet de décret portant approbation de la Politique nationale de Protection sociale au Mali et le Plan d’Actions de la protection sociale 2016-2018 ; un projet de décret portant modification du Décret n°03-482/P-RM du 17 novembre 2003 fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement du Centre national d’Appareillage orthopédique du Mali (CNAOM) ; un projet de décret portant modification du Décret n°02-287/P-RM du 30 mai 2002 fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de l’Observatoire du Développement humain durable et de la Lutte contre la Pauvreté. Si nous consacrons un dossier spécial aux actions du ministre Konaté, c’est pour permettre aux Maliens de tous bords et à la communauté internationale d’avoir une idée du travail de titan que ce technocrate hors pair abat en faveur de ses compatriotes en situation difficile et pour le retour de la paix définitive au Mali (Cf. nos articles et photos en pages 1, 3, 4, 5, 6, 7 et 8). Sékou Tamboura Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here