infrastructures-moyens logistiques-matériels divers : Plus de 32 milliards injectés dans la reconstruction du Nord et du Centre

En plus des actions humanitaires en faveur des réfugiés maliens, le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadou Konaté a aussi apporté sa pierre dans le processus de la reconstruction (en cours) des régions du nord et de certaines localités du centre après l’occupation djihadiste de 2012. Parmi les grandes réalisations du ministre sur ce chantier, on peut, entre autres, citer la réhabilitation de 274 infrastructures immobilières, l’acquisition de : 120 véhicules 4×4, 893 motos, 559 Kits de matériels informatiques, 1 119 bureaux, 703 fauteuils, 1 212 chaises visiteurs et 1 036 armoires. A travers ces réalisations et acquis qui ont facilité le retour de l’administration dans ces zones, le ministre Konaté a aussi réussi à relever d’autres compétences au-delà de sa casquette d’humanitaire chevronné. Il a plus d’un tour dans son sac et peut servir IBK partout, en cas de besoin (!!!). Après la reprise des zones du nord occupées par les djihadistes, les autorités du Mali ont immédiatement mis en œuvre une approche de retour de l’Administration dans les régions affectées par la crise, à travers l’élaboration du« Programme d’Urgence pour la Relance du Développement des Régions du Nord »(PURD-RN). Objectif : réhabiliter les infrastructures dégradées suite aux conflits armés. Pour effectuer ce travail, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta a cru en la compétence d’Hamadou Konaté. Méthodique, la mission confiée à Hamadou Konaté a été scindée en deux volets : la réhabilitation des infrastructures endommagées utilisant de façon optimale des ressources financières et des capacités locales ; et la mise en œuvre des projets/programmes d’investissements initiés au niveau local dans les secteurs de production et des infrastructures pour le désenclavement des zones touchées par la crise et la relance des activités économiques. Pour la transparence du projet, le ministre a fait recours aux spécialistes en la matière et à l’accompagnement des autorités des régions bénéficiaires qui se sont vues impliquer dans les travaux du début à la fin. La raison est simple, ces autorités locales sont mieux indiquées pour connaître les priorités de l’heure en terme de besoins des populations. Ainsi, le premier volet, placé sous la maitrise d’ouvrage des Gouverneurs, est mis en œuvre par les Agences d’exécution des travaux AGETIPE et AGETIER à travers des conventions de maitrise d’ouvrage délégué. Leur choix s’explique par leurs procédures de passation de marchés plus rapides et leur expérience dans l’exécution de travaux similaires. Il faut noter que le financement du PURD-RN a été entièrement assuré par le Budget national. La première phase (2013-2014) a permis la réhabilitation/construction des infrastructures et l’acquisition d’équipements pour les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal pour un montant total de10 447 000 000 F CFA. Ce montant aété mobilisé à 100% et exécuté à 95,34%. Cela s’explique en grande partie par l’arrêt des travaux dans la région de Kidal suite aux évènements des 17 et 21 mai 2014. La deuxième phase (2014-2016), qui a concerné les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal et Ménaka, a mobilisé un montant total de 21 689 369 846 F CFA. Elleest toujours en cours d’exécution et le montant prévu dans les conventions a été entièrement mobilisé (soit un taux de 100%). La troisième phase (2017) est prévue dans les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Taoudénit et de Ménaka pour un montant total de 7 700 000 000 F CFA. Cette phase est en cours de démarrage ; seule la région de Mopti a pu disposer d’un mandatement du Trésor de 200 000 000 F CFA,soit un taux de mobilisation de 2,60%. A la date du 25 septembre 2017, les phases I, II et III ont pu mobiliser en investissement un montant total de 32 336 369 846 F CFA sur une inscription budgétaire de l’Etat de 39 836 369 846 F CFA, soit un taux de mobilisation de 81,17%. Cela s’explique par le fait que sur les 7,5 milliards de la phase III, seulement 200 000 000 F CFA ont été mobilisés. Les 32 336 369 846 F CFA mobilisés ont permis la réalisation de 274 infrastructures immobilières dans les régions concernées; l’acquisition de 120 véhicules 4×4, 893 motos, 559 Kits de matériels informatiques, 1 119 bureaux, 703 fauteuils, 1 212 chaises visiteurs et 1 036 armoires. Bon à savoir : le ministre Hamadou Konaté a été aussi un facilitateur (dans l’ombre) du retour de l’administration dans certaines localités du nord et du centre du Mali. Youssouf Z Kéïta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here