L’ambassadeur a saboté la rencontre du Premier ministre avec les Maliens de France

Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga est en visite officielle en Europe. Il a participé à une rencontre à l’OCDE puis s’est rendu à Bruxelles dans le cadre des relations de partenariat entre le Mali et l’UE pour parler économie et sécurité au Mali. Dès son arrivée, le Premier ministre a souhaité rencontrer la communauté malienne de France sans filet. Depuis la transition de 2012, tous les Premiers ministres et présidents ont rencontré la communauté malienne de France sous forme de meeting dans un espace suffisamment grand pour accueillir le maximum de personnes. C’est tout naturellement que Abdoulaye Idrissa Maïga a voulu respecter la tradition. L’ambassadeur du Mali en France, Cheick Mouctari Diarra, n’était pas de cet avis. Il lui a proposé un tri sélectif des Maliens sous prétexte que les Maliens étant indisciplinés, ils n’hésiteront pas à injurier le Premier ministre en public. La délégation du Premier ministre ayant rencontré certaines associations au préalable a fourni une liste de Maliens à inviter pour la rencontre prévue à la mairie de Montreuil, le samedi 14 octobre 2017. La liste fournie par la délégation du Premier ministre a été modifiée par les soins du consulat. Ce changement donnera lieu à des refus d’accès à la salle de la mairie de Montreuil. Selon des témoins qui nous ont relaté les faits, Dr. Mahamoud Sidibé, président de la plateforme pro-révision de la constitution malienne s’est vu refuser l’entrée de la salle par le consul adjoint du Mali en France. Son nom aurait été retiré de la liste par le consulat. Ils se sont échangé des mots inamicaux lors d’un échange houleux. Le vice-consul aurait signifié à Dr. Sidibé «n’avoir pas son temps» et Dr. Sidibé l’a qualifié à son tour «d’incompétent». Nous ne manquerons pas, dans les jours à venir, à comprendre les critères qui ont prévalu à la désignation des «Maliens disciplinés» invités contrairement au reste de Maliens qualifiés par l’ambassadeur Cheick Mouctari Diarra «d’indisciplinés». Environ cinquante personnes ont pris part à la rencontre, officiels et invités compris, pour une diaspora qui compte des centaines de milliers de personnes. Si nous faisons fi des critères de choix, on ne peut taire la question de la représentativité des Maliens à travers ceux invités. Pour rappel, outre le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, nous avons noté la présence du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, l’ambassadeur du Mali en France, le consul du Mali en France et son adjoint ainsi que les ennemis autoproclamés présidents du Haut conseil des Maliens de France, Hamedy Diarra et Demba Diabira. Le pire dans le scandale n’est pas le scandale lui-même, mais l’acceptation du scandale. Elijah De BLA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here