Le comité syndical de l’aéroport du Mali : Engagé pour sauver l’aéroport du Mali

Le comité syndical de l’Aéroport du Mali était face à la presse le lundi 16 octobre 2017 à la maison de la presse de Bamako, pour parler des irrégularités qui entravent le bon fonctionnement du travail au sein de leur service. Par cette conférence, les responsables syndicaux lancent leurs cris aux plus hautes autorités du pays, pour que ces mauvaises pratiquent cessent, afin que l’aéroport du Mali serve mieux l’Etat. Les travailleurs de l’aéroport du Mali ne sont pas contents de la gestion actuelle de leur structure. Le rôle d’un bon syndicat, est de défendre les intérêts moraux et physiques des employés d’un service, sans cela, le syndicalisme n’a pas son sens. Et c’est ce qu’a bien compris le comité syndical de l’aéroport du Mali, pour initier cette conférence de presse en ce moment difficile qu’ils traversent, causé par la mauvaise gestion, et des irrégularités en tous sens. Cette conférence était animée par le secrétaire du comité CSTM de l’aéroport du Mali,Mohamed Moustapha Diallo, qui était assisté de Mahamane S.A Kounta, secrétaire général de la FENAT, et de plusieurs autres militants. Aux dires des conférenciers, plus rien ne va à l’aéroport du Mali, en ce sens que la survie même de la structure est en jeu, cela à cause de la mauvaise gestion, et des mauvaises personnes qui occupent des postes dont elles n’en ont pas l’expérience. En dehors des dénonciations, les syndicales proposent qu’un PDG ayant les compétences requises soit recruté, et que la tutelle manifeste à ce dernier tout son soutien, pour qu’il fasse son travail dans le plus grand professionnalisme. Aujourd’hui, le constat est amer à l’aéroport du Mali, avec 213 salariés réguliers, plusieurs autres postes fictifs étaient attribués à des non-existants. Ce n’est pas tout, cette conférence a été mise à profit pour signaler beaucoup d’autres cas irréguliers au sein de cette structure très chère à l’Etat. Pour qu’un service fonctionne bien, il faut que les postes de responsabilité soient attribués aux gens qui peuvent les gérer, qui sont moralement et intellectuellement murs, a laissé entendre Mohamed Moustapha Diallo. Selon lui, tel est loin d’être le cas aujourd’hui à l’aéroport du Mali, les travailleurs sont saccagés à cause de certains responsables qui n’accomplissent pas leur mission à hauteur de souhait, rien ne va, les conditions de travail sont difficile. Avec tous ces problèmes, il laisse à croire que la survie du service est en jeu. Les exposés des conférenciers ont été suivis des questions des journalistes. Les préoccupations des confrères ont porté sur le bicéphalisme syndical à l’aéroport du Mali, comme réponse, le secrétaire général dira que les syndicats se créent pour défendre les droits des travailleurs, et ne s’opposent jamais aux idéaux de la direction du service duquel ils sont, de ce fait, il arrive qu’on ait deux ou plusieurs associations syndicales au sein d’un même service, et chacun est libre d’adhérer le syndicat de son choix. En somme, on peut dire que le comité syndical de l’aéroport du Mali veut rapidement le changement dans la gestion de cette structure. A l’unisson, les syndicalistes clament ce changement, et souhaitent la nomination d’un PDG digne de ce nom, qui pourra faire bouger les choses. Ce cri de cœur, ils le lancent aux plus hautes autorités, afin que ce soit entendu. Ibrahim Kalil TOGOLA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here