Marche du travail et migration : L’Onef et ses partenaires à la recherche des statistiques fiables

Les responsables de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation (Onef), les experts et autres responsables du projet sous régional sur la migration sont en conclave à Bamako. Ils échangent sur les outils d’analyse statistiques permettant de produire des indicateurs sur le marché du travail et de la migration Organisée par Onef sur financement du projet « soutien à la libre circulation des personnes à la migration en Afrique de l’ouest », cette grande rencontre se tient à l’hôtel Radisson Blu de Bamako du 17 au 20 octobre 2017. Elle permettra aux acteurs de débattre des questions liées à la gestion des données du marché et de la migration professionnelle mais et surtout renforcera les capacités des ressources humaines des responsables de l’Onef pour qu’ils puissent avoir des statistiques fiables. Le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Maouloud Ben Kattra, qui a présidé la cérémonie d’ouverture affirme que le gouvernement est conscient que le chômage constitue une menace pour le développement social et cause primordiale de la pauvreté. Le manque d’emplois pousse également aux conflits et aux migrations. Pour relever ce défi, le ministre affirme qu’il est recommandé de mettre en place un bon système d’information sur le marché du travail et de la migration pour une meilleure production des données statistiques, clé du succès des politiques et programmes de lutte le chômage et la pauvreté. Ces statiques permettent de comprendre les tendances du marché. La migration un des volets de cette rencontre sera débattue entre les différents acteurs. Il s’agit notamment de l’appui du projet intitulé Soutien à la libre circulation des personnes à la migration en Afrique de l’ouest financé par l’UE et la Cedeao. Geza Starmmer chef de coopération de l’Union Européenne estime jusqu’à 27 millions d’euro son financement. Il existe un lien étroit entre la migration. C’est pourquoi, le directeur de l’Onef pense qu’une bonne maitrise des outils d’analyse statistiques permettra de produire des indicateurs pertinents. Créé en 2013, l’Onef a pour mission fondamentale de faire des études et de la recherche. La présente rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités initiées en 2015 avec l’assistance du projet soutenir à la libre circulation des personnes et à la migration en Afrique de l’ouest. Zoumana Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here