Mondial U17 : Les Aiglonnets se qualifient brillamment pour les quarts de finale

Les champions d’Afrique ont déroulé face à l’Irak écrasé 5-1, au terme d’un match très abouti. Hadj Dramé, Lassana N’Diaye (doublé), Sémé Camara et Fodé Konaté sont passés par là Le Mali sera donc présent en quarts de finale du Mondial, Inde 2017. Hier, les Aiglonnets ont validé leur ticket pour le Top 8, en écrasant l’Irak 5-1, au terme d’un match très abouti. L’attaquant Hadj Dramé a tracé la voie du succès du Mali, en ouvrant le score à la 25è minute du plat du pied (1-0) et 7 minutes plus tard, Lassana N’Diaye réalisera le break pour les champions d’Afrique, d’une tête plongeante (2-0, 33è minute). En deuxième période, la sélection nationale cadette inscrira trois nouveaux buts des pieds de Fodé Konaté (3-0, 73 è minute), Séné Camara (87è minute) et Lassana N’Diaye (90è min +2). Auparavant, les Irakiens avaient réduit le score grâce à Ali Kareem (85è minute). Score final : 5-1 pour la sélection nationale cadette qui signe, ainsi, sa troisième victoire, après les succès enregistrés face à la Turquie (3-0) et la Nouvelle Zélande (3-1) lors de la phase de poules. Les champions d’Asie n’ont donc pas pesé lourd face aux champions d’Afrique qui ont gratifié les spectateurs d’un beau spectacle, hier à l’occasion de cette confrontation avec l’Irak. Dès le coup d’envoi de la partie, les cadets maliens ont pris d’assaut le camp adverse. Ainsi, à la 8è minute, Mohamed Camara allume la première mèche mais ne cadre pas. Les protégés de Jonas Komla dominent la partie mais ne parviennent pas à scorer. Il faudra attendre la 25è minute pour voir Hadji Dramé débloquer le tableau d’affichage du plat du pied, suite à une passe en retrait d’Abdoul Salam (1-0, 25è min). Aux 29è et 30è minutes, le gardien Youssouf Koïta sauve les buts maliens. Peu après la demi-heure, Lassana N’Diaye marque le deuxième but des siens, sur un beau centre de Djémoussa Traoré (2-0, 33è min). Ce sera le score à la pause. Au retour des vestiaires, l’équipe irakienne tentera de sortir la tête de l’eau. Elle obtiendra quelques occasions qui seront annihilées par la défense malienne. Avant l’entame du dernier quart d’heure, Fodé Konaté porte l’estocade aux Irakiens, en marquant le troisième but malien, (3-0, 73è min). Le défenseur des Aiglonnets inscrivait, ainsi, son deuxième but en quatre matches. A la 85è minute, Ali Kareem sauve l’honneur pour l’Irak (3-1, 85è min), mais le dernier mot reviendra aux champions d’Afrique qui inscriront, coup sur coup, deux buts aux 87è et 90è min+2, œuvre du rentrant Sémé Camara et du canonnier Lassana N’Diaye (encore lui). Avec ce doublé, Lassana N’Diaye affiche, désormais 5 réalisations à son compteur. En quarts de finale, prévus le samedi à 11h 30, le Mali se frottera au vainqueur du match Ghana-Niger qui se dispute aujourd’hui. C’est dire qu’il y aura un pays africain dans le dernier carré du Mondial, quelle que soit la suite des événements et il faut prier que l’heureux élu soit le Mali. Si c’est le cas, personne ne pourra parler de surprise ou d’incident de parcours, tant les champions d’Afrique se montrent séduisants depuis leur faux pas initial contre le Paraguay (3-2). En tout cas, les statistiques du capitaine Mohamed Camara et de ses coéquipiers parlent d’elles-mêmes : quatre matches, trois victoires, une défaite, treize buts marqués, cinq encaissés. Souleymane B. TOUNKARA Seïbou S. KAMISSOKO Mardi 17 octobre au Pandit Jawaharlal Nehru stadium (Inde) Mali-Irak : 5-1. Buts de Hadji Dramé (25è min), Lassana N’Diaye (33è et 90è+2 min), Fodé Konaté (73è min) et Semé Camara (87è min) pour le Mali; de Ali Kareem (85è min) pour l’Irak. Arbitrage de Montero Ricardo (Costa Rica) assisté de ses compatriotes, Mora Araya Carlos et Fernandez Carlos. L’EQUIPE DU MALI : Youssouf Koïta, Boubacar Haïdara, Djémoussa Traoré (Sémé Camara, 82è min) Fodé Konaté, Mohamed Camara (cap, Siaka Sidibé, 80è min), Hadji Dramé, Salam Jiddou (Cheick Oumar Doucouré, 67è min) Abdoulaye Diaby, Mamadou Samaké, Ibrahim Kané, Lassana N’Diaye. Entraîneur : Jonas Komla. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here