Soutien au femmes déplacées

Dans le cadre du mois d’octobre dédié à la solidarité et à la lutte contre de l’exclusion, Le Fond des Nations-unies pour la population (UNFPA) a remis, vendredi dernier à la Maison des aînés, des kits de dignité et des pagnes à 300 femmes déplacées internes. La cérémonie de remise était coprésidée par le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Samba Alhamdou Baby et son collègue du département de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mohamed Attaher Maïga. On notait aussi la participation de la représentante de l’UNFPA, Mme Diene Adjaratou et d’autres invités. Pour un coût global de plus de 27 millions de Fcfa, sans les frais d’approche, ce don est composé de pagnes et autres kits, notamment des seaux, de serviettes hygiéniques, savons et torches rechargeables. « Les femmes déplacées au cœur des préoccupations pour un Mali en paix », « Soyons avec les femmes déplacées pour un Mali pacifié, solidaire et prospère », tels étaient des slogans affichés. Dans son allocution, la représentante de l’UNFPA a rappelé que les conflits et catastrophes naturelles peuvent, du jour au lendemain, détruire les foyers mais aussi la communauté et aboutir à un déplacement massif de la population. Contraintes de fuir ou en quête d’un abri, souvent sans rien d’autres que les vêtements qu’elles portent, ces personnes déplacées se trouvent privées du strict nécessaire à savoir, nourriture, eau, soins médicaux et articles d’hygiène a rappelé la responsable de l’organisme onusien. Elle pousse son analyse plus loin et explique que le manque d’articles hygiéniques peut limiter la mobilité des femmes et des filles pendant la menstruation et les condamner notamment à l’inconfort ainsi qu’à la honte. Mme Diene Adjaratou s’est dite convaincue qu’avec l’assurance du gouvernement, ces kits contribueront à soulager les souffrances des femmes et filles déplacées internes. Elle a saisi l’occasion pour remercier la direction nationale du Développement social et celle en charge de la Promotion de la femme. Selon le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, l’UNFPA a toujours œuvré pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile, la promotion de la planification familiale. L’organisme onusien s’attache également au développement du jeune adolescent et à la lutte contre la marginalisation des personnes vulnérables. « Parmi les personnes déplacées internes, 25 014 sont des femmes et 13 433 sont des filles de moins de 18 ans », a précisé le secrétaire général du département en charge de la Solidarité. Il a aussi relevé que ces statistiques portent sur les mouvements des populations dans les Régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal et le District de Bamako. Concernant les déplacées de la capitale Bamako, Samba Baby dira que ce chiffre s’élève à 1744 femmes, dont 936 filles de moins de 18 ans. En outre, il a indiqué que cette donation apportera une amélioration aux conditions de vie des milliers de femmes déplacées internes. Samba Baby a, au nom de son ministère et de celui de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, réitéré les remerciements à l’UNFPA pour son engagement constant et sans réserve à soutenir le bien-être des femmes et des adolescentes. Mariam F. DIABATÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here