Affaire HUICOMA : Le Ministre de l’Emploi face à ses promesses

Après son homologue du Développement Industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Maouloud Ben Kattra, s’est rendu à Koulikoro, le 17 octobre dernier. C’est par rapport à ses engagements en faveur des femmes du Mouvement de Lutte pour la Restauration de l’HUICOMA (MLRH) auxquelles il avait promis d’offrir des sources d’emplois, et de sessions de formation professionnelle avec l’option de reconversion. Le Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, a rencontré les femmes du MLRH au du Gouvernorat le samedi 17 octobre dernier. C’est pour rassurer celles-ci que le Président IBK entend honorer ses engagements en faveur des femmes en termes d’emplois et de formation professionnelle avec, si possible, l’option de reconversion. Le Ministre Maouloud Ben Kattra faisait partie de la Délégation gouvernementale qui s’était rendue à Koulikoro pour prendre langue avec le mouvement revendicatif, le 26 septembre dernier. Là, il a, afin d’atténuer les souffrances des femmes du MLRH, pris des engagements. Ainsi, la présente visite porte sur les études de faisabilités du projet. Ce, en déterminant le nombre de femmes que son Département, à travers ses structures rattachées comme le FAFPA et l’APEJ, doit prendre en charge. Un projet qui a suscité l’adhésion totale des femmes du MLRH à la vision alternative du Chef du Département de l’Emploi. Par ailleurs, cela prouve à suffisance que la réouverture va de l’usine HUICOMA prendra encore de temps. Le Ministre du Commerce, Empé, aussi est attendu dans les jours à venir attendu, par rapport lui aussi à ses promesses faites aux mêmes femmes de Koulikoro prêtes à en découdre nues avec Koulouba si leurs revendications ne sont pas satisfaites par le Gouvernement. Un projet d’une durée de 5 ans disposant comme fonds 5 milliards de nos francs qui seront alloués sous forme de fonds de commerce remboursable de 500.000 à 5 millions de francs CFA par personne est en vue. Pour un départ, c’est une liste de 200 personnes du MLRH qui sera retenue pour ce fameux projet qui sera piloté par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali. Mohamed BELLEM : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here