AMM : Nous condamnons le mépris des dirigeants africains devant l’holocauste somalien

C’est avec une profonde indignation, affliction et consternation que nous Collectif des associations musulmanes du Mali avions appris la triste nouvelle de l’attentat le plus meurtrier dans un pays où l’islam est la religion d’Etat : la Somalie. Le samedi 14 octobre 2017, dans un carrefour très fréquenté et animé de la capitale somalienne, l’explosion d’un camion piégé a subitement réduit en gravats de pierres et de ferrailles des bâtiments administratifs et hôteliers et transformé Mogadiscio en scène cauchemardesque de désolation et de consternation. Dans cette douloureuse épreuve qui interroge, une fois de plus, notre responsabilité individuelle et collective dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes, nous présentons nos sincères condoléances, notre compassion et notre solidarité. Par la même occasion, nous souhaitons prompt rétablissement aux centaines de blessés dont certains porteront à vie les stigmates de cette barbarie aveugle, ignoble qu’aucune idéologie ni aucune cause ne saurait justifier. Nous condamnons avec fermeté les auteurs et commanditaires de ces carnages insensés qui doivent être recherchés, arrêtés et punis par la justice des hommes. Par la même occasion, nous avons constaté avec regret les condamnations promptes et biaisées des capitales occidentales comme Paris, Londres, Washington, Berlin, Rome, etc. Curieusement, devant l’holocauste du peuple somalien, devant une telle scène d’horreur incroyable et de grave traumatisme dans le reste du monde, nous sommes surpris et indignés par l’absence de réaction de condamnation en Afrique. Nous dénonçons avec la dernière vigueur le silence mi coupable et mi complice des dirigeants africains. Paradoxalement, les dirigeants africains ont toujours manifesté un élan de solidarité indescriptible dès qu’il s’agit de l’Europe (attentats de Londres, Nice, Barcelone, Berlin, Paris, Rome, etc.) ou des Etats-Unis d’Amérique, par des déclarations de condamnation, des déplacements en masse pour participer à la grande marche de soutien à leurs victimes : (Je suis Charlie), et même souvent par de sanglots de compassion. Nous fustigeons cette politique de deux poids deux mesures des dirigeants africains, d’habitude prompts à réagir et à condamner quand il s’agit des nations occidentales, et les voilà muets, sourds et aveugles devant l’holocauste du peuple somalien avec près de 300 morts et de centaines de blessés par un silence assourdissant, insultant et pire : le refus de condamner. Nous, Collectif des associations musulmanes du Mali, compatissants et solidaires avec des bonnes volontés, saluons cet élan de solidarité de certaines bonnes volontés au chevet de la Somalie dans cette douloureuse épreuve. D’abord la Turquie par l’envoi de son ministre de la Santé accompagnant un avion plein de médecins et de médicaments et la prise en charge médicale d’une quarantaine de blessés graves évacués vers Istanbul. Ensuite, le Qatar s’est assumé par l’envoi d’un avion-ambulance pour faciliter l’évacuation des blessés. Nous déplorons le manque de solidarité manifeste des pays musulmans à la Somalie en détresse. Devant cette capitulation de la plupart des pays de la Oumah islamique, devant ce silence honteux et humiliant de nos dirigeants africains à condamner le pogrom somalien par peur de stigmatisation ou de soutien au terrorisme, nous, Collectif des associations musulmanes du Mali, composante importante de la société civile malienne déclarons solennellement haut et fort : “Nous sommes Mogadiscio“. En priant pour le peuple somalien, la Communauté Musulmane du Mali rassure le peuple frère de la Somalie de son soutien total et inconditionnel ; et en appelle à la conscience de tous les hommes et femmes épris de paix, de solidarité et de justice. Bamako, le 15 octobre 2017 Le Collectif Le président Mohamed Kimbiri Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here