FEMAFOOT : Vers l’invalidation de l’élection de Mamoutou Touré et la mise en place d’un comité de normalisation à la tête du C.E. !

46
S’acheminerait-on vers l’invalidation de l’élection de Mamoutou Touré et la mise en place d’un comité de normalisation à la tête du comité Exécutif de la FEMAFOOT ? La question est aujourd’hui sur toutes les lèvres. Cette hypothèse n’a jamais été aussi d’actualité y compris au niveau des instances dirigeantes du football mondial (FIFA et CAF). La crise qui sévit notre football depuis des années a pris une nouvelle tournure avec l’intronisation de M. Mamoutou Touré dit Bavieux à la tête du comité Exécutif de la FEMAFOOT. Cela à la suite d’un simulacre d’élection le lundi 10 octobre dernier à l’hôtel Olympe. Si M. Touré pris service, il n’a été pour l’heure félicité ni par les instances dirigeantes du football (FIFA et CAF) encore moins par l’Etat malien. Ce dernier aurait même décidé de ne pas reconnaitre le bureau issu de la parodie Assemblée Générale élective du lundi 10 octobre. Le report des matchs de la coupe du Mali prévus le dimanche 15 octobre est assez révélateur de la position de l’Etat malien. Quant aux instances dirigeantes du football, il nous est revenu qu’elles auraient envoyés une lettre le vendredi 13 octobre dernier au secrétariat général de la FEMAFOOT. Pour l’instant au niveau du secrétariat général de la FEMAFOOT, c’est silence radio. Mais selon nos recoupements, le silence du Secrétariat général s’expliquerait par le fait que le contenu de la lettre ne serait pas favorable à Mamoutou Touré dit Bavieux. De deux choses l’une, soit cette mystérieuse lettre demande la reprise de l’assemblée générale élective du 9 octobre soit elle préconise la mise en place d’un comité de normalisation, assurent nos interlocuteurs. Sinon pourquoi le secrétariat général ne publierait-il pas le contenu de la lettre ? S’interrogent-ils. Ce qui est sûr et certain, M. Touré après l’euphorie de son intronisation semble de plus en plus isolé. Le coup de pousse donné par l’honorable Président de l’Assemblée Nationale Issiaka Sidibé n’a visiblement pas produit les effets escomptés. Ces communicants et autres scribouillards qui nous avaient vendu la venue à Bamako du représentant de la FIFA pour l’Afrique de l’Ouest comme un quitus à son élection s’est révélé aujourd’hui comme fausse. En tout cas après la lettre du Président de la CAF Ahmad, c’est une seconde lettre qui disparait mystérieusement dans les couloirs de la FEMAFOOT. Abdrahamane Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here