L’IER en visite du PASE II : La fertilisation et la protection du cotonnier au centre des préoccupations

Dans le cadre de la mise en œuvre du Volet Recherche et développement du Projet d'Appui à l'Amélioration de la durabilité des Systèmes d'Exploitation en zone cotonnière (PASE II), l'Institut d'Economie Rurale boucle aujourd’hui une série de visites inter-paysannes débutée le lundi dernier à la station de rechercher de Farako-Finkolo. Une série de visite qui amènera les responsables de la mission au village de Zabourala (Cercle de Bougouni) où a eu lieu une journée porte ouverte. Ces visites inter-paysannes avaient pour objectifs de s’enquérir des innovations relatives à la fertilisation et à la protection intégrée du cotonnier, à l'insertion des cultures fourragères dans le système de culture à base de cotonnier, à l'alimentation des bœufs de labour, et au suivi des dynamiques agraires. Elles ont regroupé les producteurs de coton, les représentants de la CMDT, de l'OHVN, des Organisations Professionnelles Agricoles, des Cadres de Concertation Villageois (CCV) des villages de recherche et de l'IER. Pour rappel, le volet Recherche/Développement du projet PISE II vise à contribuer à l’amélioration de la productivité, de la compétitivité et de la durabilité des systèmes d’exploitation en zone cotonnière du Mali, ainsi qu’à sécuriser et diversifier les revenus des exploitations agricoles familiales. Le CNRA assure la maîtrise d’ouvrage déléguée et l’IER et le CIRAD la maîtrise d’œuvre de ce volet. Pour faciliter le pilotage à l’échelle des filières et des collectivités, le volet R/D doit créer un système d’information sur les dynamiques agraires (Axe 1), au-travers de la mise en œuvre de 3 activités : i) Système d’information sur les dynamiques agraires dans les zones cotonnières, ii) valorisation et gestion des ressources au niveau local, iii) économie des exploitations agricoles et innovations. Pour augmenter le revenu des agriculteurs, il doit également concevoir des innovations avec leurs organisations (Axe 2), au-travers de la mise en œuvre de 2 activités : i) aménagement et gestion durable de l’eau et de sols, ii) stratégies de protection intégrée de la culture cotonnière. Le dispositif de terrain se compose d’un réseau de villages d’intervention situés chacun dans des zones agro écologiques différentes. L’approche de recherche mise en œuvre s’inspire de la démarche recherche action en partenariat regroupant des équipes pluridisciplinaires autour de thématiques bien définies. Rassemblés par A.K Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here