Mission conjointe PDI-BS- Bailleurs de fonds : Le satisfécit de la Banque islamique de développement

La BID a investi sur plusieurs chantiers à Djenné. Ces financements ont concerné, entre autres l’aménagement des périmètres en maitrise totale ainsi qu’en submersion contrôlé, l a construction des routes, des digues de protection, du centre communautaire de Sarantomo et le siège local du PDI La Banque islamique de développement (BID) a investi sur plusieurs chantiers à Djenné. Notamment les travaux d’aménagement du casier de Djenné sur une superficie de 5670 hectares financés conjointement par la BID à 80% et le gouvernement du Mali à 20%. Le marché a été attribué à l’Entreprise générale Mamadou Konaté (EGK) pour un montant de 3 450 450 370 FCFA hors taxe. Les travaux ont commencé le 15 mars 2013 pour une durée de 24 mois. La réception a été effective avant le délai. La Banque islamique de développement a financé la construction de 25,6km de route bitumé et 54 km de digue de protection pour un montant de 4 302 961 090 FCFA hors taxe. L’entreprise EGK en charge des travaux a fait la remise le 06 avril 2016. La BID a également injecté une enveloppe de 2 532 526 992 FCFA pour la construction de 9,7km de route bitumée reliant le seuil de Djenné au centre communautaire de Sarantomo. Cette route a été construite par le groupement EAD/EGK et réceptionnée par le PDI-BS le 24 août 2017 avant le délai. L’entreprise Abdoulaye Diawara (EAD) a reçu 3 637 260 010 FCFA de la Banque islamique de développement pour l’aménagement de 984 hectares en maitrise totale du périmètre de Sarantomo et la construction de l’ouvrage régulateur de Pondori. En plus des aménagements et construction des routes, la Banque islamique de développement a entièrement financé le siège de l’unité locale de gestion du programme à Soala et le centre communautaire de Sarantomo. Ce centre d’agro-business assurera la mise en valeur de l’ensemble de toutes les chaines de production jusqu’à la consommation. Il servira de lieu de brassage entre les producteurs, consommateurs, commerçants et autres. Il disposera non seulement des intrants agricoles mais aussi d’un kit de matériel qui sera loué soit par les opérateurs économiques, les producteurs ou soit confié à un GIE. Le centre servira de chaine de froid pour la conservation des produits laitiers et de la pêche. Le groupement d’entreprise (EAK/ESC/EIT) en charge des ces travaux est prêt à livrer les clés avant le 31 décembre 2017. A la suite de la mission conjointe du PDI-BS et les bailleurs de fond, Monsieur Grégoire Diouf, représentant de la BID se dit satisfait de l’état d’exécution des travaux. Selon lui, les normes sont respectées, la visibilité de l’exécution des travaux dans les règles de l’art est incontestable. Les délais sont respectés sur tous les chantiers, sauf le centre communautaire et le siège local qui ont des difficultés de démarrage. Monsieur Diouf rassure que le Mali étant un pays membre de la BID, l’institution financière est toujours engagée à accompagner le gouvernement malien dans ses efforts de développement. KORKOSSE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here