Recensement général de la population et de l’habitat : LA 5è opération se prépare

Le gouvernement a engagé les préparatifs du cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) qui se déroulera en avril 2019. Rappelons que le RGPH est une opération statistique dont la réalisation nécessite des moyens humains, matériels et financiers considérables. C’est pourquoi le gouvernement et ses partenaires techniques et financiers se sont réunis vendredi dernier à l’hôtel Salam autour d’une table ronde pour la mobilisation de ressources nécessaires à la réalisation de la 5ème opération du genre dans notre pays. L’ouverture de la cérémonie était présidée par Adama Tiemoko Diarra, ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Population. C’était en présence Josiane Yaguibou, représentante de l’UNFPA au Mali et chef de file du Groupe statistique des partenaires techniques et financiers (PTF), et des représentants des organisations internationales. L’objectif de cette rencontre était de créer un cadre d’échange avec les donateurs potentiels sur les enjeux et les défis du 5ème RGPH, mais aussi susciter l’intérêt des PTF pour ce recensement. En outre, la rencontre visait à obtenir l’engagement des partenaires techniques et financiers pour les contributions financières au budget du recensement 2019, soit environ 15,7 milliards de Fcfa. Le recensement général de la population et de l’habitat est la source privilégiée des données démographiques pour la planification du développement. Cette opération statistique fournira non seulement des indications sur la taille, la composition et la répartition spatiale de la population, mais également sur les mouvements naturels et migratoires, ainsi que sur les caractéristiques des logements et des conditions de vie des ménages. Pour l’exercice 2019, les acteurs entendent réaliser un recensement numérique pour arrimer ce cinquième du genre au programme international des recensements de la série 2020, lancée par la commission de la statistique des Nations unies pour la période 2015-2024. Par ailleurs, cet exercice implique l’utilisation des TIC et des technologies géo-spatiales dont l’apport est le gain en qualité des données, la fiabilité des résultats et le raccourcissement du délai de publication des résultats. « La vision du président de la République, traduite dans l’action gouvernementale, est de placer les questions démographiques au centre des stratégies de développement», a indiqué le ministre Diarra. Le but de l’opération est d’assurer une meilleure connaissance et une maîtrise des données démographiques. C’est pourquoi le gouvernement a adopté dès le mois de mai 2017 le décret d’application de la loi régissant l’organisation des recensements généraux de la population et de l’habitat. L’objectif du recensement 2019 est de contribuer à l’amélioration de la connaissance de la situation démographique, sociale et économique du pays. Il doit permettre une meilleure formulation des programmes et stratégies de développement. Babba B. COULIBALY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here