SAER – Emploi : On ne reverra plus Alexis

La SAER-Emploi est en deuil. Et pour cause : l’une de ses figures emblématiques, symbole d’une entreprise en plein épanouissement n’est plus. Il s’agit du désormais très regretté Alexis Komlan Sitsope Nomenyo. Il s’est éteint le samedi 7 octobre 2017 à l’âge de 48 ans des suites d’une courte maladie. Informé de son décès, le PDG de SAER – Emploi, le très sérieux Diadié Sankharé a dû écourter son voyage en Australie, selon nos informations, pour rentrer précipitamment au Mali afin de compatir aux douleurs de la famille éplorée. On se rappelle, il y a quelques mois seulement, sa femme fut arrachée à l’affection des siens dans la fleur de l’âge. Notre cher Alexis n’a-t-il pas pu digérer ce rappel à Dieu de sa douce moitié ? Question énigmatique mais pleine de signification, mais seul Dieu est omniscient et omnipotent. Dans son oraison funèbre, SAER-Emploi n’a pas tari d’éloges à l’endroit du défunt : « humble, respectueux, honnête, hospitalier, amoureux de son prochain », que sais-je encore… Pour SEAR –Emploi, ce surhomme qui a une approche humaine inégalée s’en est allé « dans la discrétion totale comme le font les Grands Hommes ». Togolais d’origine, mais malien par adoption, Alexis a su insuffler une nouvelle dynamique à SAER-Emploi. Homme d’écoute et de parole, social et sociable, respecté et respectable, Komlan est un gros travailleur. Il travaillait nonobstant les facteurs endogènes et exogènes hostiles. Bref, il ne renonçait jamais à la tâche. En somme, on ne tarit pas d’éloges à l’endroit du disparu. La rédaction du Journal Le Matinal se joint à SEAR – Emploi pour adresser ses sincères condoléances à la famille durement éprouvée et prie Dieu le Très - Haut de l’accepter dans son Paradis Eternel. Dors en paix Alexis, Homme de paix. La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here