Lutte contre le terrorisme au sahel : Les journalistes du Mali s’impliquent

Le lancement des activités de la plateforme des journalistes du G5 s’est déroulé le jeudi 19 octobre à la Fémaph. La cérémonie était présidée par le représentant du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, et son collègue de l’Economie numérique. Le point focal des journalistes du G5 sahel au Mali, Youba Konaté s’est réjoui du choix porté sur son organisation pour piloter le projet au Mali. Il a promis de tout mettre en œuvre pour sa réussite avec l’implication de tout le monde. “Parmi trois organisations professionnelles maliennes des médias pour piloter le projet, la nôtre a été choisie. C’est une marque de confiance qui nous honore. Tous ceux et celles qui sont intéressés sont les bienvenus pour qu’ensemble nous contribuions à la paix et à la sécurité de notre espace commun”. Le Réseau des journalistes pour l’eau potable et l’assainissement (RJEPA-Mali), à travers son projet “Media et prévention des conflits au Sahel”, envisage de former 400 journalistes des pays du G5 Sahel pour leur permettre de mieux s’impliquer dans la gestion de la crise. “On ambitionne de former 400 journalistes dans notre espace dont 80 par pays, mais aussi à faire des publications, des magazines, des débats télévisés et radiodiffusés pour informer la population”, a ajouté M. Konaté. Le représentant du ministre de la Sécurité et la Protection civile, Amadou Mahamane Sangho, a salué le projet et promis que son ministère sera à ses côtes. “Les journalistes doivent être bien informés et outillés pour qu’ils puissent informer la population en temps réel. Notre ministère vous accompagnera durant ces deux années”. “Media et prévention des conflits au Sahel” est un projet de deux ans financé par l’Agence des Nations unies sur la criminalité et la justice (Unicri). Moctar Dramane Koné, Stagiaire Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here