Mme Mariétou Kéïta dite Tatou, directrice du centre Olympafrica de Banankabougou : “Nous avons initié ce tournoi de football féminin pour rendre un hommage mérité à Habib Sissoko”

La finale de la Coupe de football féminin dédiée au président du Comité national olympique et sportifs du Mali (Cnosm) Habib Sissoko, se jouera ce samedi entre les Amazones de la Commune 5 et l’équipe de l’AS Badema de Niamakoro. L’événement aura lieu au Centre Olympafrica de Banankabougou sous la présidence du parrain lui-même et de plusieurs invités du monde sportif. c’est ce samedi 21 octobre que la finale de la Première édition de la Coupe du football féminin dotée du trophée Habib Sissoko, président du Comité national olympique et sportifs du Mali (Cnosm) se jouera au Centre Olympafrica de Banankabougou. Elle opposera les Amazones de la Commune 5 à l’équipe de l’AS Badema de Niamakoro. Tous les ingrédients sont réunis pour que cette finale puisse être une grande fête. Cette compétition est une initiative de la directrice du Centre Olympafrica de Banankabougou, Mme Mariétou Kéïta dite Tatou, la fille aînée de feu Mamadou Kéïta dit Capi, ancien entraineur des Aigles du Mali. Cela en partenariat avec la Fondation internationale Olympafrica dont le directeur exécutif est Alassane Thierno Diack. “Aujourd’hui, le Centre Olympafrica de Banankabougou fait la fierté du Mali voire de l’Afrique. Cela grâce aux efforts déployés par le président du Cnosm, Habib Sissoko. Il a doté notre centre de toutes les commodités, notamment de châteaux d’eau et de panneaux solaires. La jeunesse de la Commune, notamment de Banankabougou, est très fière de ces installations. Compte tenu de toutes ses réalisations, nous avons décidé de rendre un vibrant hommage au président Habib Sissoko, à travers ce tournoi de football féminin. C’est pour dire grand merci à Habib” dira-t-elle. Notons que Mme Mariétou Kéïta dite Tatou est depuis le 18 mars 2015 directrice générale du Centre Olympafrica “Cheick Kouyaté” de Banankabougou, qui est le 2ème après celui de Markala. C’est en 2000 que le Centre Olympafrica Cheick Kouyaté a été inauguré par le président du Cnosm, Habib Sissoko. Le premier directeur fut Souleymane Diarra qui sera remplacé par Demba Dansoko. Auquel succédera Modibo N. Traoré. Et Mariétou Kéïta en est la quatrième directrice générale. Le Centre Olympafrica est la seule structure liée directement au Comité national olympique et sportif. Il se traduit généralement par la réalisation d’un complexe polyvalent comprenant des volets sportifs, culturels, socio-éducatifs et économiques. Il s’agit ainsi de contribuer à rendre l’espoir à la jeunesse. En tout cas, Tatou entend toujours faire du Centre Olympafrica Cheick Kouyaté une référence parmi les 42 centres du genre en Afrique. A.B.HAÏDARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here