Commissariat de Police de Kalaban-Coro : Quatre(4) braqueurs de route arrêtés en possession de 11 armes, des téléphones et plus de 200 munitions

La brigade de recherche du commissariat de Kalaban-coro prouve encore sa compétence et sa volonté de sécuriser les personnes et leurs biens. La semaine dernière, elle a mis fin à la longue course de quatre (4) dangereux braqueurs de route Seydou Diarra, Amadou Dicko, Ali Touré et Bourama Diallo. Ils avaient un arsenal d’armes (modernes et traditionnelles) et de munitions qui a été aussi saisi. Le nommé Ali Touré est le cerveau du groupe qui a braqué les trois cars sur l’axe Diema – Kolokani, il y a deux semaines. Il faut noter que grâce à la bravoure et l’indulgence des policiers du commissariat de Kalaban-coro, en plus de l’arrestation de ces dangereux malfaiteurs, les armes qui étaient à leur disposition ont été saisies. Ces armes sont composées de trois(3) fusils PM ; sept(7) fusils pistolets ; un (1) fusil baïcal ; des téléphones dont un satellitaire et plus de deux cent munitions. C’est suite à des investigations que la brigade de recherche du commissariat de police de Kalaban-coro a d’abord arrêté le nommé Seydou Diarra pour un cas de vol de moto. Cette arrestation a été faite au moment où le malfrat était recherché par la brigade de recherche du commissariat de Kita pour braquage de route. Du coup, l’inspecteur Aboubacar Traoré du commissariat de Kalaban-coro et ses hommes ont continué leurs investigations sur le monsieur. Suites à ces investigations, ils ont finalement découvert que Seydou Diarra n’est pas spécialiste qu’en vol de moto, il est aussi un braqueur de route très expérimenté. Les interrogations des policiers lui ont poussé à décoder son code, dévoiler le nom d’un de ses collaborateurs. Le braqueur en main armée Seydou Diarra a affirmé avoir travaillé dans le même groupe que Amadou Dicko, qui est aussi un éminent coupeur de route. Arrêté et interrogé par les braves policiers du commissariat de Kalaban-coro, Amadou dicko a reconnu être braqueur et même fait savoir aux investigateurs qu’il est membre d’un groupe de braqueurs en main armée qui opterait au nord du Mali. Il a énuméré les différentes opérations de braquages auxquelles il a vaillamment participé. Ces opérations sont au nombre de cinq ( 5) à savoir une (1) au Burkina Faso ; deux (2) dans le cercle de Douentza précisément à Boré et Gouma ; une (1) à Korgoni dans la région de Sikasso et une (1) à Koro. Les enquêtes et interrogations sur ce dernier par les hommes du commissaire Mounkoro ont abouti à la découverte d’un autre braqueur, plus dangereux et expérimenté que les deux premiers. Résidant à Sikoroni, Mari de deux épouses, père de O7 enfants et âgé 64 ans, Ali Touré est dans sa 12ème année d’expérience dans le braquage en main armée. Il a été arrêté le 13 octobre 2017. A la veille, c’est-à-dire le 12 octobre, son gang qui a effectué l’opération sur l’axe Diéma-Kolokani venait de lui remettre tous les armements avec lesquels ils avaient minutieusement reçu leur forfaiture. Ali est le cerveau du groupe auteur de la récente attaque des trois cars sur l’axe Diéma – Kolokani. Au fait, le groupe que le vieux braqueur Ali Touré dirige est composé de cinq(5) membres, tous ressortissants des quartiers périphériques de Bamako (Sikoroni, Gomi, Yirimadio et Senou). Il est aussi chargé de garder les armes avec lesquelles opèrent les bandits. Dans l’attaque des trois cars sur l’axe Diéma-Kolokani, Ali Touré et ses hommes ont braqué une voiture Mercedes, exproprié le propriétaire de tous ses objets valeureux : argent, téléphone …. C’est cette voiture qui a servi aux bandits pour barrer la route afin d’arrêter les trois cars. Après les avoir arrêtés, ils ont fait sortir les passagers, les ont mis à plat ventre et les ont extorqués de tous leurs biens : téléphones, argent, métal jaune …..Une femme qui était dans l’un des cars attaqués par Ali et acolytes a témoigné au commissariat reconnaitre le vieux Ali parmi les malfrats qui les ont terrorisé. Bourama Diallo, l’un des collaborateurs de Ali Touré est aussi à la disposition du commissariat de police de Kalaban-coro. Les investigations sont en cours pour mettre la main sur ceux qui sont toujours dans la nature. Pour ces quatre malfrats, le dossier sera transmis au tribunal cette semaine. Pour les aider à lutter contre le banditisme et sécuriser les personnes et leurs biens, le commissariat de police de Kalaban-coro invite la population à collaborer avec la police pour la féliciter les investigations. Le commissaire garantit de garder à l’anonymat tous ceux qui les aideront à arrêter les malfaiteurs à travers les dénonciations et déclarations à la police. Boureima Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here