Politique : C.A.Dev-Mali affiche ses ambitions

Le terrain de foot communal de Bacodjicoroni ACI a servi de cadre, le samedi 21 octobre dernier, pour la cérémonie de lancement officielle des activités du Cercle d’action pour le développement-Mali (C.A.Dev-Mali). L’événement, parrainé par l’honorable Niamé Keïta, député de Nara et membre de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, a enregistré la présence des notabilités du quartier, ainsi qu’une foule de militants. Conscients de leurs rôles dans le développement du pays, de nombreux jeunes de Bacodjicoroni ACI se sont regroupés au sein d’une association à caractère politique dénommée « C.A.Dev-Mali ». L’organisation a pour objectifs, entre autres, l’édification d’une société citoyenne, civique et démocratique, œuvré pour la mise en place d’une politique de formation citoyenne et civique au Mali. Elle entend mener aussi des actions de développement dans tous domaines et secteurs pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Pour le président du C.A.Dev-Mali, Adama Dembélé, le développement de notre pays dépend de tous. « Notre devoir est de redonner espoir à nos sœurs, à nos frères, à nos enfants… Plus que jamais, il est temps pour nous de sortir le Mali des incertitudes, pour un lendemain meilleur pour les futures générations… », déclare-t-il. Le parrain de l’événement, l’honorable Niamé Keïta, a salué les membres de l’association pour leur initiative. « Ce sont vous, les braves jeunes, qui malgré les difficultés, se tiennent debout pour nous permettre, encore, d’avoir confiance en notre pays… J’appelle tout le peuple malien à soutenir les efforts de ces braves jeunes car la jeunesse n’est qu’une vapeur qui s’évapore sous l’effet de la chaleur. Dans la jeunesse, le loisir ne doit pas empêcher le travail. La jeunesse, c’est l’avenir d’un pays, d’un continent et du monde car une jeunesse travailleuse, courageuse et active est capable de participer au développement de son pays », indique le député Niamé Keïta. Pour sa part, le 1er vice-président et initiateur de l’association, Moussa Diakité, a expliqué que le C.A.Dev a une ambition politique mais qui sera structurée à la base d’abord. «Le Cercle d’action pour le développement-Mali est le fruit d’une ambition qui a été nourrie et entretenue par une volonté incontestée de croire à l’avenir de ce pays… Les actions que nous poserons tout d’abord, c’est de réfléchir notamment aux vrais maux qui rongent le Pays. Qu’est-ce qui a marché ou pas depuis l’avènement de la République du Mali ? Depuis qu’on était petit, on nous parle d’un Mali fort, d’un Mali nouveau, ce qui n’est pas le cas. Et c’est pour cela qu’on a choisi comme slogan « oser agir de manière active, oser poser les vraies questions, oser prendre des risques… oser rêvés », dit-il. Mohamed Sylla Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here