Les populations en danger: quand des agents de la Police en faction font le « Grain » autour du thé

Au Mali, certains agents de la police dérogent à la mission républicaine. Pour eux, la sécurité des usagers de la voie publique est le dernier des soucis. En réalité, ses derniers n’en font qu’à leurs tête et pour leur poche. Il convient néanmoins de rappeler qu’il y a également des très bons policiers pour lesquels la protection des personnes et de leur bien est une priorité absolue. Sur la voie publique, l’agent de police protège les personnes, joue un rôle de dissuasion par rapport à la prévention des délits, et participe à la protection de l’ordre public et au maintien de la loi. Pourtant, ses attributs de la Police Nationale importent peu à certains agents de la Police National. En effet, nous avons été surpris de voir des agents en faction au poste du rondpoint du Monument de l’Indépendance – juste après les feux tricolores de la BIM en- train de faire du thé. C’était un lundi soir, dans les environs de 19h00- une heure de pointe. Notre étonnement fut tellement grand que nous nous sommes interrogés si cela était vraiment admissible. Pour nous, l’agent de police déployé sur la voie publique a pour mission de sécuriser et de mieux ordonner la circulation des usagers. Mais, ceux que nous avons vu ce jour-là, étaient en train de faire du thé. En tout cas, la question que nous n’avons cessé de nous poser jusque-là est de savoir si oui ou non, ces agents de la Policiers National étaient en violation de la mission républicaine qui leurs ait été confiée. Si telle n’est pas le cas, cela veut dire que nous sommes tous en danger. La situation est tellement préoccupante qu’il convient de s’interroger si les nombreuses attaques contre les militaires résultant à la perte de nombreux hommes ne seraient-elles pas issues de ce manque de concentration sur l’essentiel une fois au poste de garde. Une pertinente question qui interpelle les autorités policières et militaires au Mali afin de mettre un terme à ces genres de pratiques qui n’honorent pas du tout. DOGNOUMÉ DIARRA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here