Renforcement de capacité : Les contrôleurs financiers à l’école ARMDS

L’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS) organise du 23 au 27 octobre 2017 une session de renforcement des capacités des contrôleurs financiers sur les procédures nationales de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics et des délégations de service public. La cérémonie de lancement de cette formation a eu hier en présence du président de l’ARMDS Allassane Ba et du directeur national du Contrôle financier, Sékou Dramé. Conscient de l’importance des marchés publics dans le développement du pays, l’ARMDS insiste sur la formation des acteurs de la chaine de marchés publics. C’est dans cette optique une session de formation d’une semaine est engagé pour renforcer la capacité des contrôleurs financiers dans le domaine. Profitant de la cérémonie de lancement, le président de l’ARMDS a rappelé aux participants l’importance de cette formation sur la procédure d’exécution de marchés publics. « Il s’agit d’une session toute spéciale au regard du rôle que joue le contrôleur financier dans la chaine de la dépense publique. Elle sera très technique car il s’agira d’un réel échange entre praticien du droit des marchés publics. La présente session sera également, sans nul doute, la bonne occasion de concilier les différents points de vue s’agissant de l’intervention du contrôleur financier en matière d’exécution de marchés publics », a noté M. Ba. Plus qu’une formation, cette session de renforcement de capacité un cadre de donner et de recevoir, d’échange en profondeur sur les dispositions règlementaires régissant la commande publique au Mali. L’ARMDS a pour mission de contribuer à la formation de l’ensemble des acteurs de la commande publique dans le domaine de la passation, de l’exécution et du règlement des marchés publics. Pour le président de l’ARMDS, les enjeux de la bonne gouvernance recommandent aujourd’hui que les contrôleurs financiers soient mieux imprégnés des dispositions du code des marchés publics ainsi que ses textes d’application. Pour M. Ba, la maitrise des dispositions réglementaires y compris leur esprit constitue un des moyens efficaces permettant d’améliorer la qualité d’interventions des participants dont l’impact serait clairement visible sur les taux d’absorption des crédits notamment des crédits d’investissement. Cette session de formation, a précisé le président de l’ARMDS, est une manière pour l’autorité de contribuer à la bonne maitrise des outils de passation, d’exécution et de règlement des marchés publics, à la bonne gouvernance économique et à l’optimisation des dépenses publiques. Il a invité les uns et les autres au respect scrupuleux des principes fondamentaux de la commande publique, à savoir : le libre accès à la commande publique ; l’égalité de traitement des candidats et la reconnaissance mutuelle ; la transparence des procédures ; l’économie et l’efficacité du processus d’acquisition. Youssouf Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here