Zihara de Cheick Mounir Mahi Haïdara : 2ème édition vécue avec brio par les disciples du Tarquiat Tidianiya

Du 13 au 14 octobre 2017, la terre de la 4ème région administrative de notre pays ‘’Le Ségou’’ a vibré par la masse des fidèles musulmans venus des quatre coins du monde pour tenir la 2ème édition du Zihara de Cheick Mounir Mahi Haidara. Ce grand rendez-vous pour les disciples du «Asshaboul fahyidati aatijaniati hadratou mouniriya al mahia», littéralement, les pratiquants de la voie de Cheick Ahamadou Tidiani et notamment ceux de feu Cheick Mounir Mahi Haïdara, est un moment de communion et de bénédiction pour les défunts Cheicks, de soi-même et aussi pour la nation entière. Cette deuxième édition a noté la présence des milliers des fidèles disciples ; des pratiquants de la voie d’Amadou Tidiani, d’Ibrahim Niass, de Cheick Mahi Haidara ; des descendants du Cheick Ibrahim Niass et de plusieurs personnalités venus de nombreux pays ; des Moukadams et Khalifas. À la matinée du samedi, la Mosquée de Mahamaar Kadhafi a refusé les fidèles musulmans venus massivement pour la lecture du Coran, des récits des zikirs. Des prêches ont été faites dans la mosquée lesquelles ont fait un rappel à la cohésion sociale entre les Maliens et notamment les pratiquants du Tarquiat Tidianiya, le pardon et la cohésion sociale. Des éclaircissements ont été donnés sur l’importance de pratiquer la voie de Cheick Ahamadou Tidiani, de Cheick Ibrahim Niass, de Cheick Mahi Haïdara, de celle Cheick Mounir Mahi Haïdara et bien entendu cette voie est celle aussi de Prophète Mahomet (paix et salut sur lui). Il y a eu la révélation que celui qui pratique cette voie jusqu'à son dernier jour sur cette terre, sa récompense ne sera d'autre chose dans l’au-delà que le Paradis. C’est pour cette raison qu’un message d’encouragement a été adressé aux disciples de redoubler leurs efforts pour consolider la voie. Dans la nuit du dimanche, une grande assise de prêche était installée sur le lieu. Des imams se sont succédés pour dire la vérité d’Allah sur l’Islam et surtout sur l’importance de la voie du Tidianiya. L’Imam Moukadam Abdoul Moumini Mallé a évoqué sa prêche que feu Cheick Mahi Haïdara est celui qui était l'un des disciples de Cheick Ibrahim Niass étant un descendant du Prophète Mahomet (Psl). Et, c'est lui, qui a été le Khalifa de Niass sur la terre malienne. Et de préciser qu'après la disparition de Cheick Mounir Mahi Haïdara, c'est le Cheick Mohamed Araby Mahi Haïdara, son fils aîné, qui est son successeur sur la trône de Tarquiat Tidianiya de Ibrahim Niass. Le Kalifa du Tidianiya qui a été désigné successeur de son père, le Cheick Mohamed Araby Mounir Mahi Haïdara, a pris la parole. En prêchant, il a rappelé quelques conseils de son défunt père pour la bonne pratique du Tarquiat Tidianiya. A l’en croire, la voie de Tarquiat n'est pas une question de famille mais plutôt l’assiduité de disciple et la confiance du maitre pour le désigner Moukadam, Kalifa ou son sourceur. Le Cheick Haidara n’a occulté aucune tache pour que les disciples puissent bénéficier de la récompense recherchée en pratiquant cette voie. « J'appelle aux disciples de prôner la patience, le pardon, la tolérance et la cohésion sociale», a-t-il souhaité. Notons que les prêches ont été prolongées jusqu'à l'aube. Après la prière collective de la prière du Fajir ‘’l’aube’’, les bénédictions ont été faites par le Cheick Mohamed Araby Mounir Mahi Haidara et ses hôtes pour les participants ainsi tout les fidèles musulmans. Par ailleurs, il est à signaler que cette deuxième édition du Zihara de Cheick Mounir Mahi Haidara a été magnifiée par les chanteurs de ''Zikiri'' et des récits en faisant des louanges à Dieu et au Prophète (Psl). C’était avec une émotion et une satisfaction que le rendez-vous a été donné pour la prochaine édition. Seydou Karamoko KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here