Assurances : Le CCAM poursuit son offensive de sensibilisation

Le Comité des Compagnies des Assurances du Mali (CCAM) poursuit ses formations de sensibilisation, d’information sur les activités des assurances maliennes pour faciliter la compréhension à leurs usagers. Ainsi, le 24 Octobre 2017, à l’Hôtel Radisson Blu de Bamako, sous la présidence du président de la commission communication du CCAM, Mohamed Compaoré, s’est ouvert le séminaire sur: «Rôle de l’expert dans l’évaluation des préjudices matériels ». C’était à l’intention des experts dont les membres de l’Association Malienne des Experts Evaluateurs Agréés en Industries et Transport (AMEITA), de l’Alliance Nationale des Experts et Evaluateurs en Véhicule et Transport (ANEEVT). Selon Mohamed Compaoré, «cet atelier est tenu à votre endroit conformément à votre souhait, est tout un programme : rechercher les causes et les circonstances d’un sinistre, vérifier l’exactitude des déclarations de l’assuré, évaluer le montant de la valeur avant sinistre des bines de l’assuré, du sauvetage et des dommages ». La formation est aussi tenue, dit-il, car force est de tenir compte de la nécessaire évolution de la profession d’expert face à la révolution technologique et à la complexification des risques. Raison pour laquelle, indique Mohamed Compaoré, le CCAM se propose d’encadrer cette profession au travers d’une formation pointue qui abordera également la forme et le fond des rapports d’expertise de manière à renseigner avec objectivité sur l’origine, voire la cause des sinistres et à s’impliquer dans le suivi des réparations. Pour terminer, il a insisté auprès des experts qu’au sortir de cette formation, que les rapports d’expertise produits par nos experts locaux soient les moins contestés et les plus appréciés de la sous région. «Ne perdez jamais de vue que l’expert joue un rôle très important dans l’économie et sa responsabilité est immense dans l’évaluation et la reconstruction du patrimoine des particuliers et des entreprises. C’est pour cette raison que nous avons fait appel à Ibrahima Ba, directeur général de Sunu Mali, un spécialiste chevronné pour vous donner tous les éclairages sur l’évaluation des préjudices matériels.», déclare Mohamed Compaoré. Selon le formateur, il s’agit lors de ce séminaire des évaluateurs, de mettre à jour les connaissances en assurances. Pour ce faire, dit-il, trois modules seront abordés avec les participants: les notions de base, le rôle de l’expert dans la gestion des sinistre, comment évaluer les préjudices quand un sinistre intervient. Hadama B. Fofana Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here