Modibo Dembélé, SOS-ADEMA : “Tiémoko Sangaré est une menace pour l’Adéma”

C’est ce que pense le vice-coordonnateur de l’association SOS-Adéma. Il a fustigé le comportement du président de l’Adéma/PASJ, Tiémoko Sangaré, sur la question de la candidature de l’Adéma à la présidentielle de 2018. C’était il y a quelques jours à la Maison de la presse lors d’une conférence de presse animée par les animateurs du mouvement SOS-Adéma. L’objectif était de réaffirmer leur détermination à trouver un candidat pour le parti de l’Abeille à la présidentielle de 2018. Modibo Dembélé n’a pas fait dans la dentelle, en tirant à boulets rouges sur le président de l’Adéma et certains caciques du parti. “Le président du parti, le secrétaire principal, le secrétaire politique, sont aujourd’hui une menace pour l’Adéma”, a-t-il dévoilé. Présidentielle de 2018 : Abdoulaye Pona a les faveurs des militants de l’Adéma L’Adéma présentera-t-il un candidat à l’élection présidentielle de 2018 ? C’est le point d’achoppement présentement au sein du Parti africain pour la solidarité et la justice. D’un côté, un président du parti déterminé à faire ombrage à une candidature de l’Adéma contre le régime en place. De l’autre, des militants plus que jamais déterminés à choisir dans la ruche un candidat en vue de la présidentielle à venir. En attendant que les choses se précisent, les annonces de candidature se font tout de même entendre. Si certains ont d’ores et déjà annoncé leur candidature. D’autres devront suivre dans les jours qui viennent. On pense notamment au président de la Chambre des mines, Abdoulaye Pona, dont on dit qu’il est virtuellement candidat à la candidature de l’Adéma pour la présidentielle. Et à mesure que les jours passent, la tendance se confirme de plus en plus pour le président de la Chambre des mines. En effet, selon nos informations, des voix ont commencé à s’élever depuis quelques temps au sein du parti pour réclamer sa candidature à l’investiture du candidat de l’Adéma. Abdoulaye Pona ne serait pas contre l’idée. Il aurait donné son feu vert et même confié à ses proches l’officialisation de sa candidature dans les jours ou semaines à venir, rapportent nos sources. Comme quoi, la bataille s’annonce rude au sein de la ruche. Mais, pour qui connait la valeur de l’homme au sein du parti, ce ne serait pas étonnant qu’il soit le porte-étendard de l’Adéma à la présidentielle de 2018. D’autant plus qu’il peut compter sur le comité exécutif – dont il est membre et dont il a le soutien, apprend-on. A.N’djim Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here