Réinstallation des déguerpis de Niamakoro Diallobougou : Les travaux de l’aménagement des parcelles lancés

La coordination des associations des déguerpis de Niamakoro Diallobougou a organisé à Yirimadjo, le mardi 24 octobre 2017, une conférence de presse pour remercier le Président de la République, son gouvernement et le maire du district de leur décision qui les a permis d’être dans leur droit, après 22 années de lutte. C’est dans cette dynamique que la coordination a lancé officiellement les travaux pour l’aménagement des parcelles qui ont été remis aux déguerpis. Cette conférence a débuté par l’observation d’une minute de silence en la mémoire des 117 déguerpis qui ne sont plus dans ce monde. Ensuite, les déguerpis de Niamakoro Diallobougou remercient les autorités pour avoir enlevé l’épine de leurs pieds. Selon les déguerpis, grâce à la bonne volonté des autorités ils ont été mis dans leur droit. En ce sens, ils se disent reconnaissant envers les autorités. Aussi, ils ont réitéré leur soutien total au Président de la République. Par ailleurs, les déguerpis veulent rencontrer le Président de la République pour magnifier leur reconnaissance. Pour le président de la coordination, Tan-oulé Keita, cette décision des autorités les honore parce qu’ils étaient dans la difficulté durant des années. Ainsi, le mandateur des déguerpis, Abdoulaye Coulibaly, a sollicité les autorités de continuer avec le processus qui est en cours afin qu’ils puissent obtenir définitivement leurs parcelles, notamment l’octroi des titres fonciers. A l’en croire, cela va leur permettre d’être à l’abri des spéculateurs fonciers. Après la conférence, les déguerpis ont effectués le déplacement sur le site pour faire le lancement des travaux d’aménagement des parcelles. Pour rappel, 22 ans après la destruction de leur concession, ordonnée par un décret présidentiel en 1995, les propriétaires des 4.712 lots ont été récemment remis dans leur droit en 2016, suite à une décision gouvernementale, qui a instruit le ministre de l’administration territorial, à l’époque Mohamed Ag Erlaf de procédé à la réinstallation des déguerpis sur leur ancien site. Ainsi, ce dernier a, à son tour, autorisé le maire du District de Bamako, Adama Sangaré, à répartir les lots concernés entre les bénéficiaires, soit une superficie de 381 hectares. Après le morcellement effectué par les services techniques et le recensement des déguerpis, le maire du District signe 720 notifications sur lesquelles 480 sont remises aux déguerpis pour une première partie. Et quand la commission de la commission de distribution avait commencé la répartition des lots, elle a été confrontée à l’actuel maire de la commune VI, Alou Coulibaly qui a voulu s’opposer à cette décision, du fait que certaines personnes ne faisant pas partie des déguerpis occupaient les lieux. Entre temps le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, a affirmé que les déguerpis sont dans la plus parfaite légalité du fait que leur réhabilitation serait une décision gouvernementale. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here