UEMOA : accord-cadre prévu sur la coopération en matière de sécurité et de renseignement

Les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) vont se doter d'un "mécanisme de veille et d'alerte précoce" et conclure un accord-cadre de coopération en matière de sécurité et de renseignement, a-t-on appris jeudi de source officielle. Cette indication a été donnée par le président de la Commission de l'UEMOA, Abdallah Bouréima, à l'ouverture d'une rencontre en prélude à la troisième réunion du Comité de haut niveau sur la mise en œuvre de la politique commune de l'UEMOA dans le domaine de la paix et de la sécurité, prévue vendredi à Dakar. Pour M. Bouréima, la mise en place du Mécanisme de vieille et d'alerte précoce (MEVAP) permettra à l'UEMOA de disposer d'un "outil pertinent et efficace" d'anticipation des crises et des conflits. L'accord-cadre de coopération en matière de sécurité et de renseignement va favoriser une "meilleure traçabilité des mouvements des personnes" dans les huit membres de l'UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Mali, Niger, Guinée-Bissau, Sénégal et Togo). Il facilitera aussi l'éradication des menaces terroristes, a assuré Abdallah Bouréima qui a relevé la "persistance" et l'"extension" de la menace terroriste dans l'espace UEMOA. "La récurrence et la similarité des attaques terroristes perpétrées au Burkina Faso, au Mali et au Niger, leur connexion et leur coexistence avec d'autres menaces comme les trafics en tous genres, l'extrémisme violent (...), toutes ces menaces constituent une source de grave préoccupation pour la sécurité des personnes et des biens dans l'espace UEMOA et la stabilité des Etats de l'Union", a souligné M. Bouréima. De son côté, le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Sidiki Kaba, a estimé qu'"aucune action ne [serait] de trop" pour relever les défis sécuritaires en Afrique de l'Ouest, notamment dans les huit pays de l'UEMOA. La troisième réunion du Comité de haut niveau de l'UEMOA sur la mise en œuvre de la politique commune dans les domaines de la paix et de la sécurité qui s'ouvre vendredi à Dakar sera dirigée par le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall, qui en assure la présidence. Ce comité est constitué des ministres chargés des Affaires étrangères, de la Sécurité et des Finances des Etats de l'UEMOA, du président de la Commission de l'UEMOA et du gouverneur de la BCEAO, la banque centrale commune des huit pays. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here